le_bonheur_national_brut1981. Paul Savidan et ses amis passent leur bac l'année où Mitterrand accède à la présidence de la République. Entre Rennes, Paris et la Bretagne, les 4 jeunes hommes s'éparpillent et suivent des destins très différents. Près de 30 ans plus tard, le hasard va les amener à se recroiser.

Voilà un roman comme je les aime, entre la fresque politico-sociale et le destin d'anonymes. Composé de deux parties, l'une se passant dans les années 80, l'autre à la fin des années 2000, Le bonheur national brut s'attache à l'histoire de quatre jeunes Bretons. Il y a tout d'abord Paul, le narrateur, homosexuel, que son père autoritaire envoie faire des études de médecine à Paris et qui se découvre une vocation d'acteur. A ses côtés, Rodolphe, fils d'ouvrier engagé chez les jeunes socialistes ; Benoit, orphelin qui vit avec ses grands-parents et se découvre une passion pour la photographie ; et Tanguy, fils d'un propriétaire de conserverie et qui va suivre les traces de son défunt père.

A plusieurs reprises, Le bonheur national brut m'a fait penser à Une vie française de Jean-Paul Dubois, avec ce parallèle entre l'histoire de personnages fictifs et la vie politique française. Contrairement à Dubois, Roux s'intéresse essentiellement au monde politique de gauche. Je ne vais pas vous mentir : si vous êtes de droite, pas certaine que vous ressentiez le même enthousiasme que moi pour ces quatre personnages... Et oui, car le capitalisme et ses travers ne sont pas oubliés et prennent même une place importante dans la réflexion que mènent ces personnages.

François Roux brosse un portrait de notre société qui m'a plu. Il pointe des travers qui me parlent, des excès qui me révulsent parfois, en intégrant le tout dans un contexte réaliste (on reconnaîtra aisément quelques ténors socialistes...). Le monde politique dépeint est loin d'être rose et délicat, il grouille de magouilles telles qu'on en découvre tous les jours dans les médias. Mais au-delà de cet univers politique, c'est bien à ces quatre hommes que je me suis attachée. Des hommes pris dans leurs états d'âme, entre leurs idéaux et la réalité, des hommes qui vont sortir de leur chrysalide adolescente pour devenir des acteurs de leur temps.

Merci à Albin Michel pour cette découverte de la rentrée littéraire.

Texte © Miss Alfie 2014.
Édition présentée : Le bonheur national brut, François Roux, Éditions Albin Michel, 2014, 688 pages.