erreur judiciaireAlors que plusieurs enfants sont enlevés en Norvège, la psychologue Inger Johanne Vik est contactée par l'inspecteur Yngvar Stubǿ : ce dernier souhaite avoir son point de vue sur ce kidnappeur. Réticente, Vik préfère se centrer sur une autre enquête qu'elle mène et qui pourrait l'amener sur les pas d'une erreur judiciaire...

Pour cette reprise des chroniques, partons en Norvège (ne vous inquiétez pas, je vous causerai bien assez de romans écossais prochainement !) découvrir une romancière au profil original puisque sa biographie indique qu'elle fut inspectrice de police mais aussi avocate et ministre de la justice. Autant dire que l'on peut considérer que les éléments juridiques avancés au cours de l'intrigue sont plutôt sacrément fiables !

Ceci dit, que les allergiques aux procédures se rassurent, Une erreur judiciaire s'intéresse assez peu à cet aspect de l'enquête. Le gros de l'intrigue se centre sur les deux enquêteurs, leurs vies et leurs relations, ainsi que sur la psychologie et la vie des victimes et du kidnappeur. Il faut dire que Vik par exemple a un profil assez atypique par rapport aux personnages de romans policiers habituels : divorcée, elle partage avec son ex-mari la garde de leur fille souffrant d'un handicap psychique. Quant à Stubǿ, il est également bien loin du flic divorcé alcoolique à la mode de nos jours ! 

Dans tous les cas, ces deux personnages sont tout autant au coeur du roman que les deux enquêtes qui construisent la trame du roman. Quant à savoir si ces deux histoires peuvent être liées, je vous le découvrir par vous même... Je retiens pour ma part de ce roman une écriture vive et rythmée grâce à de courts chapitres qui se succèdent, mettant en scène alternativement différents personnages, y compris les enfants kidnappés et leur geôlier.

Un moment rendu sympathique grâce aux personnages, mais une série que je ne poursuivrai probablement pas malgré tout, car je crains de ne me lasser de cette place annexe accordée à l'enquête pure.

Texte © Miss Alfie 2014.
Édition présentée : Une erreur judiciaire, Anne Holt, traduit du norvégien par Alex Fouillet, Éditions Seuil, Collection Points Policier, 2009, 402 pages.