LYDIE_COUV

Dans une petite ville de province, Camille, une jeune fille un peu simple d'esprit habite avec son père dans une petite impasse où tout le monde se connaît. Déjà orpheline de sa mère morte en couches, Camille voit le malheur s'abattre à nouveau sur elle quand elle accouche d'un bébé mort-né qu'elle comptait appeler Lydie. Sauf que Camille est convaincue que sa fille existe toujours. Elle plonge alors dans un déni et y entraîne tout le quartier.

J'ai découvert Zidrou quand mon dealer m'avait chaudement recommandé le Beau Voyage. J'ai ensuite lu Pendant que le Roi de Prusse... et le tome 1 de La Mondaine avant de conclure que Zidrou était un brillant scénariste. Et c'est là que le dealer m'a dit "Quoi mais tu n'as pas lu Lydie ? Alors que c'est presque son meilleur ?" Alors, oui, voilà, je suis faible, je suis influençable et j'ai craqué pour cet album paru en 2010.

LYDIE_PL

Et le fait est que, une fois de plus, je n'ai pas été déçu. L'histoire est à la fois tragique, touchante et drôle. A partir d'une méchanceté d'enfant, tous les habitants de l'impasse rentrent "dans le jeu" de Camille et imaginent cette petite Lydie. Pour redonner goût à la vie à la maman, pour qu'elle ne sombre pas définitivement. Alors, effectivement, si ce jeu est passablement morbide, il met en scène la générosité et la fraternité des riverains. Au début, tout le monde n'est pas forcément favorable à cette idée mais même l'ivrogne du troque du coin finit par s'y plier. A tel point qu'on se demande si les miracles ne sont pas possibles, ne serait-ce que pour saluer la statue de la Vierge Marie qui observe tout ce petit spectacle et qui sert de narratrice à cette histoire. Petite astuce qui permet d'avoir un narrateur extérieur mais qui a quand même son petit rôle.

Les dessins créent quant à eux une très jolie ambiance qui colle très bien à l'époque. Le trait se rapproche de celui de Roger dans le Roi de Prusse et montre des personnages expressifs et des décors très chouettes. Les couleurs posent une atmosphère sépia et pastel digne des Triplettes de Belleville. Alors, oui, l'histoire de Lydie est trise mais l'histoire de Lydie est attendrissante, elle est belle, elle est drôle, elle est émouvante. On passe avec cette lecture par de multiples sensations. Le fait est qu'il est difficile de lâcher le livre une fois commencé. Lydie est un très bon, pour ne pas dire merveilleux one shot qui rappelle que, s'il était encore besoin de le rappeler, Zidrou a le don d'écrire d'excellents scénarios et celui de s'entourer de dessinateurs qui arrivent à sublimer l'histoire.

Texte © Alfie's mec, 2014.
Couverture : Lydie, Zidrou et Jordi Lafebre, Éditions Dargaud (collection Long Courrier), 2010.