le mystère SherlockQui remportera la première chaire d'holsmésoligie créée à la Sorbonne ? Pour répondre à cette question, le professeur Bobo a convié les dix candidats dans un hôtel en Suisse, à deux pas des chutes de Reichenbarch. Mais une avalanche va bloquer les occupants de l'hôtel et les cadavres vont se multiplier.

Nelly a fait un excellent choix en glissant dans mon colis de swap ce titre, d'autant qu'elle ne se doutait pas de mon côté holmésienne ! Et pourtant, bien que je n'en ai jamais parlé réellement ici, j'ai lu il y a quelques années l'intégralité des romans et nouvelles qui constituent ce que les fans appellent "le canon" de Sherlock Holmes.

Le mystère Sherlock est un roman réjouissant, complètement déjanté et totalement barré, qui fait la part belle à l'oeuvre de Conan Doyle, multipliant les citations, les références et les clins d'oeil au célèbre détective. J.M. Erre n'hésite pas non plus à taquiner les amateurs et autres fans du détective de roman, avec une entrée en matière réjouissante : les niveaux d'holmésiens raviront les amateurs !

"Précisons cependant que certains esprits forts vous affirmeront que c'est Sherlock Holmes qui n'a jamais existé. N'hésitez pas à leur rirez au nez, ils sont ridicules." (p. 74)

Au-delà de Sherlock Holmes, Le mystère Sherlock est aussi une belle référence et une sorte d'hommage aux Dix petits nègres d'Agatha Christie et à toutes les intrigues en chambre close qui ont fait la part belle au roman policier classique. Il faut néanmoins accepter de se laisser embarquer dans un univers assez foutraque et très visuel. Même si le surnaturel n'a pas la place dans ce roman, le réalisme non plus !

"Comment entrer dans une pièce où vous attend peut-être un tueur ? Trop peu de parents intègrent cette question dans l'éducation de leurs enfants, et c'est bien dommage." (p.196)

Il n'y a pas grand chose de plus à dire sur ce roman qui reste une histoire légère et sans prétention, si ce n'est "lisez-le" car vous passerez un excellent moment, surtout si vous aimez le détective à la pipe !

Ce qu'on en dit ailleurs :

  •  Baz'art : "JM Erre fait preuve d'un humour burlesque et potache qui peut parfois un peu lasser (l'intrigue policière n'a qu'un intérêt très limité), mais qui met quand même pas mal nos zygomatiques à contribution."
  • Val aime les livres : "Les situations sont parfois dignes d'une farce, et la manière dont elles sont racontées par l'auteur sont savoureuses."
  • Clara et les mots : "Si JM Erre comme toujours nous offre des personnages irrésistibles, ce roman possède une intrigue digne d’un roman policier."

Texte © Miss Alfie, 2014.
Edition présentée : Le mystère Sherlock, J.M. Erre, Éditions Pocket, 2013, 262 pages.