BIBCOUV

Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de faire un pitch pour cet ouvrage. Vous êtes globalement pas trop idiots (je fais une moyenne, je me doute qu'il y en a parmi vous qui n'ont pas la lumière à tous les étages) et, en voyant dans le titre de la chronique les mots-clés "Bible", "Le Chat et "Geluck", vous aurez deviné que ça va pas être une analyse hyper pointue de l'Ancien Testament.

Cet ouvrage m'a été conseillé. Vous allez me dire "oui, par ton dealer de BD !" HE NON !! Ce coup-ci, c'est Lili Galipette qui, au détour d'un burger divin et d'une jolie moustache (pas celle de Lili qui, bien qu'elle pique un peu, n'a pas encore de moustache) m'a demandé si je connaissais Geluck et, devant ma réponse affirmative, m'a conseillé la lecture de cet ouvrage drôle et décapant.

Alors, oui, c'est drôle et décapant. J'évacue tout de suite la question du dessin, si vous connaissez Geluck, vous connaissez le Chat et le trait rondouillard de l'auteur. Drôle et décapant car Geluck reprend l'Ancien Testament pour en faire une vaste blague. Dieu s'adjoint les services d'un lieutenant qui prend la forme d'un mouton. On retrouve l'humour parfois absurde, parfois un peu trash de Geluck, c'est toujours drôle.

Malgré tout, sur la longueur de cet ouvrage divisé en deux tomes à l'italienne, le truc s'essouffle un peu. On retrouve parfois les mêmes vannes à quelques pages d'intervalle. L'humour de répétition, c'est drôle, mais si la blague de base est drôle. Quand elle est moyenne, on hausse un sourcil à la 2è fois et on souffle de dépit à la 3è. Bref, Geluck a voulu renouveler son personnage du Chat, l'idée de base est très bonne et le résultat globalement rigolo mais un peu longuet. Sympathique, pas inoubliable.

Texte © Alfie's mec  2013
Couverture : La Bible selon le Chat, Geluck, Éditions Casterman, 2013.