Desktop16Septembre, le mois de la rentrée. Septembre, le mois de la fin des vacances. Le ciel qui se charge de pluie. Les arbres qui roussissent. Bientôt, le goudron des trottoir sera un tapis doré. En attendant, l'homme découvre Henry David Thoreau et n'a même pas eu le temps de vous parler BD... Du coup, septembre aura été un mois littéraire avec quelques nouveautés plus ou moins récentes...

Côté rentrée littéraire, signalons un polar qui mérite le détour dans la jungle des romans de septembre, L'île invisible de Francisco Suniaga, qui nous emmène dans les petites Caraïbes à la découvertes de l'univers des combats de coqs. En revanche, si vous laissez de côté L'air d'été est rempli de promesses d'Alexander McCall Smith, ce n'est pas moi qui vous en voudrait !

Tant qu'on parle enquêtes, disparitions et meurtres, signalons Noyade en eau douce de Ross MacDonald qui nous embarque à la suite d'un privé dans l'Améerique des années 50, grosses berlines et costumes de mafieux à l'appui. Si vous avez envie de voyager au Moyen Orient, Le poète de Gaza de Yishaï Sarid vous fera toucher du doigts le conflit israélio-palestinien sur fond d'espionnage.

Sur ce thème, Gwenaëlle Aubry nous livre Partages qui vient de sortir en poche. Si le livre est intéressant, je ne suis pas certaine qu'il révolutionne le genre et son mode narratif peut en rebuter plus d'un... Côté lectures en demi-teinte, Le testament d'Olympe de Chantal Thomas n'a pas réussi le tour de force des Adieux à la Reine... Mais son dernier roman, L'échange des princesses me fait malgré tout envie !

Heureusement, sur les neufs livres dont je vous ai parlé au cours de ce mois de septembre, un beau tiers sort du lot et mérite amplement qu'on s'y intéresse, chacun dans un style très différent... Un écrivain, un vrai de Pia Petersen, qui affolera peut-être certains lecteurs à cause de son style, demeure une excellente réflexion sur notre société et la place de la culture et de l'image. J'ai littéralement dévoré Le confident d'Hélène Grémillon (qui sort d'ailleurs sont second roman, La garçonnière), magnifique histoire autour d'un secret magistralement gardé jusqu'aux dernières pages. Enfin, pour les adeptes de romans sur fond d'Histoire contemporaine, je ne saura que trop vous conseiller Courir sur la faille de Naomi Benaron au coeur du conflit rwandais...

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un bon mois d'octobre rempli de belles découvertes littéraires. Et bien sûr, une bonne journée/une bonne soirée/un bon week-end (rayez la mention inutile) !