theatre des revesBaptiste Flamini a eu une vie agitée, il a fait plusieurs métiers et se charge aujourd'hui de retrouver des objets improbables pour des collectionneurs tout aussi improbables. Pour ce faire, il a une astuce, il pioche dans son grenier où il accumule toutes ces petites bricoles. Jusqu'au jour où quelqu'un lui demande un album de vignettes de football volé dans un appartement. Sa vie va basculer.

C'est un livre arrivé par hasard à la maison. La miss a vu Old Trafford, elle me l'a tendu en me disant "tiens, ça peut t'intéresser, ça parle de foot..." Ah ouais, cool, pourquoi pas. Bon, j'ai fini le livre, autant dire qu'Old Trafford, j'en attends toujours la couleur. ARNAQUE !!! Notez que je n'en aurais pas beaucoup plus à dire dans la suite de cette chronique. Attaquons donc dès à présent une longue digression.

En fait, le style narratif est pas inintéressant. C'est rythmé, souvent drôle, bref, globalement bien écrit. L'histoire ayant quand même un rapport avec le football (semi-arnaque, donc), l'auteur a pris le soin de glisser des petites références au monde du football, que ce soit les clubs, les joueurs ou les médias. A noter en particulier la bonne référence à Thierry Roland. Quoiqu'on pense de ce garçon, c'est lui qui m'a fait accrocher au football à la télé. Comme Albaladéjo avec le rugby. On a beau dire, on a beau faire, c'est venu par la droite, ça repart par la gauche, ces deux-là ne partiront pas en vacances ensemble. D'ailleurs, il y a certes hors-jeu mais il n'y a pas la ligne droite de Longchamp.

Par contre, le scénario, ben bof, quoi. C'est complètement alambiqué, complètement improbable, je suis jamais rentré dedans. On se demande s'il s'agit de fantastique, de polar, de parodie ou je ne sais quoi. Du coup, on a toujours le cul entre deux chaises ce qui est, il faut le reconnaître relativement inconfortable pour lire. En fait, Le Théâtre des Rêves est donc une bizarrerie relativement quelconque dont les petite références sympathiques ne suffisent pas à en faire une oeuvre incontournable.

Texte © Alfie's mec 2013.
Edition présentée : Le Théâtre des Rêves, Bernard Foglino, Editions Buchet-Chastel, 2006.