mygaleDans une villa cossue du Vésinet, Richard Lafargue, éminent chirurgien, entretient une relation ambiguë avec la mystérieuse Eve. Dans une villa en Provence, Alex soigne sa cuisse : le hold up ne s'est pas bien passé. Quelque part, un homme est retenu prisonnier.

Voilà un roman à ne pas mettre entre toutes les mains. Pour vous plonger dans Mygale, évitez d'avoir l'âme sensible, car le noir, le sombre et le sadisme vous feront regretter votre lecture... Mygale est l'un des premiers romans de Thierry Jonquet et nous donne à voir l'étendu du talent narratif de son auteur en nous présentant alternativement l'histoire de plusieurs personnages qui finiront par se croiser...

Jonquet nous livre une intrigue extrêmement bien ficelée. Si certains auront des soupçons quant à la résolution finale de l'intrigue, j'avoue n'avoir compris le fin mot de l'histoire que dans les toutes dernières pages de ce roman au final assez court... Mais bien assez long comme ça vu sa teneur en glauque et en noir ! Car ce dont nous parle Jonquet, c'est presque de torture, morale tout autant que physique, torture dont le lecteur comprendra assez rapidement qu'elle procure un certain plaisir à certains... Autant dire qu'on est dans le sadisme pur...

Bref, si ce roman mérite le détour pour sa construction narrative et son aspect hypnotique (malgré l'atmosphère sombre qui s'en dégageait, je ressentais un besoin irrépressible de le poursuivre, quitte à en faire des cauchemars, c'est dire...), il reste un roman dur comme j'en ai peu lu jusqu'à présent... Vite, un livre plein de douceurs pour le compenser !!!

A noter : Mygale a inspiré La Piel que habito de Pedro Almodovar sorti en 2011.

Ce qu'on en dit ailleurs :

  • Tête de lecture : "C'est glaçant et très inquiétant. Dérangeant aussi."
  • Le grenier à livres : "Sachez en tout cas que ce roman provoque malaise chez son lecteur tant par l'ambiance mystérieuse et malsaine qui est donné tout au long du récit que par la révélation finale qui nous montre à quelles extrémités un homme peut tomber, aveuglé par la souffrance, la vengeance et même la folie."
  • A propos de livres : "J'ai trouvé la construction de ce livre particulièrement réussie et je l'ai lu en une après-midi."

Texte © Miss Alfie 2013.
Édition présentée : Mygale (Nouvelle édition révisée par l'auteur), Thierry Jonquet, Éditions Folio policier, 1999, 153 pages.