jeu de pisteLorsque Damien Marche quitte Londres pour assister aux obsèques de son oncle près de Boston, il ne se doute pas qu'il reprendra bientôt l'avion, ayant hérité de la grande maison mystérieuse de son aïeul. Pourquoi donc lui, qui se trouvait de l'autre côté de l'Atlantique et entretenait des relations épistolaires et ponctuelles avec son oncle ? L'exploration de la maison-musée lui apportera peut-être des réponses...

Parfois, on se plante un peu dans ses lectures. Les avis que j'avais relevé concernant Jeu de piste lors de sa sortie chez Plon m'avaient incité à le mettre sur ma liste de livres à lire. Autant dire que sa sortie en poche chez 10/18 mi-mai a été l'occasion de rayer un titre de plus de mon carnet de lectures futures ! Ceci dit, j'ai un peu de mal à saisir l'engouement pour ce titre... OK, on passe un bon moment, il est intéressant et nous interpelle sur des sujets comme la filiation, les racines et l'histoire de nos familles, mais en la matière, je trouve qu'il y a de meilleurs représentants du genre...

L'intrigue m'a semblé très alambiquée pour une fin que je qualifierais de "cousue de fils blancs". Il n'y a bien que le héros pour ne pas avoir compris les dessous de la décision de son oncle... En tout cas pour ma part, j'avais ma petite idée en tête depuis bien longtemps et je n'ai pas compris pourquoi l'auteur nous faisait passer par certains événements pour arriver à la fin... Si ce n'est peut-être pour meubler...

Cela rejoint la deuxième critique que je formulerai sur ce bouquin, à savoir son rythme très inégal. Assez rapidement, l'auteur nous apprend que l'oncle Patrick aimait les jeux de piste. On imagine donc que son neveu va devoir en suivre un. Le titre français nous incite d'ailleurs à cette croyance... Pour autant, voilà un jeu de piste particulier, car j'avoue ne pas avoir saisi son intérêt et avoir eu l'impression que la conclusion qui illumine tout à coup l'esprit de Damien était totalement tirée par les cheveux... Alors que sur le principe, l'idée aurait pu être très intéressante et déclinée en nous faisant découvrir bien plus longuement cette mystérieuse maison que j'imaginais tout à fait en personnage secondaire tant elle semble avoir de caractère...

Voilà donc un roman qui ne restera pas dans les annales de mes lectures autour de la filiation et de l'héritage familial... Quant à la référence à Sherlock Holmes, elle a plus eu tendance à agacer la grande amatrice de Conan Doyle que je suis plutôt que je relance mon intérêt pour l'intrigue voulue par Marcel Theroux.

Mes remerciements aux éditions 10/18 pour cette lecture, et ce malgré ma déception !...
Surtout que je semble être l'une des rares à ne pas avoir accroché à ce bouquin !...

Ce qu'on en dit ailleurs :

  • Lettres exprès : "N'imaginez pas toutefois que l’histoire de Damien March soit particulièrement convenue ; elle est finement menée, avec ce qu’il faut d’implicite pour laisser l’imagination du lecteur faire son chemin jusqu’à la révélation finale."
  • Cathulu : "Un livre enthousiasmant à plus d'un titre et par dessus le marché, un séjour fort agréable par personnage interposé dans une maison en bord de mer, que demander de plus ?!Un livre enthousiasmant à plus d'un titre et par dessus le marché, un séjour fort agréable par personnage interposé dans une maison en bord de mer, que demander de plus ?!"
  • Cécile's blog : "Tout est rassemblé dans ce livre pour faire un très bon moment de lecture : l’histoire est bien menée, les personnages sont typés, le style est vif …"

Texte © Miss Alfie 2013.
Édition présentée : Jeu de piste, Marcel Theroux, traduit de l'anglais par Stéphane Roques, Éditions 10/18, Collection Littérature étrangère, 2013, 287 pages.