Desktop12

Et bien, quel sacré mois d'avril !!! En faisant le montage photo, nous avons eu bien du mal à sélectionner les livres à mettre en avant : tous, ou presque, méritent un coup de projecteur ! Voilà bien longtemps que cela ne s'était pas produit...

Commençons par les bandes dessinées. Ce mois-ci, l'homme ne vous aura présenté que des séries, mais quelles séries !... Si Jazz Maynard reste un peu en dessous du lot, La dynastie des dragons se distingue par la qualité de ses dessins. Quant à Silas Corey et Les quatre de Baker Street, voilà deux séries que les amateurs d'enquêtes apprécieront nécessairement !

Restons sur les enquêtes et autres romans à intrigue et jetons un oeil sur le rayon des romans noirs et policiers... Pour vous divertir, vous pourrez découvrir une nouvelle série de Ian Hamilton publiée chez 10/18 avec une héroïne loin des clichés du genre. C'est finalement dans cette rubrique qu'on trouve aussi la lecture sans doute la moins transcendante du mois, avec Les quatre fils du Dr March, qui se distingue par une construction narrative originale mais aurait mérité plus de suspense. Heureusement, tois titres viennent relever considérablement le niveau, l'envoûtant Betty et le volumineux Dicker sur lequel les lycéens ne se sont pas trompés en lui attribuant leur Goncourt. J'ai dit trois titres, car je classe également dans cette partie Heather Mallender a disparu, même s'il n'a pas été publié dans une collection de polars alors qu'il met en évidence une enquête psychologique passionnante.
Enfin, avant de passer à la légèreté des romans, il est un ouvrage qui vous permettra de découvrir l'envers du décor, la réalité du travail d'un avocat... Les chroniques de Maître Mô sont à lire, mais avec le coeur bien accroché...

Ceci dit, qui dit avril dit printemps (oui, je sais, le temps, toussa toussa, on en doute, toussa toussa...), dit approche de l'été et dit envie d'évasion et de légèreté. Du coup, je me suis plongée dans le premier roman de David Nicholls, eighties britanniques au programme pour mon plus grand plaisir. Et parce que la Crète reste l'un de mes meilleurs souvenirs de voyage, je n'ai pu qu'adorer L'île des oubliés...

Certes, il va être difficile pour vous de faire un choix parmi toutes ces lectures à ne pas manquer... Je sens déjà chez certains des regrets de ne pas avoir plus de temps pour lire et découvrir toutes les pépites que la littérature nous réserve... En attendant, n'héistez pas à faire tout ce qu'il vous plaît, puisque mai est arrivé !