heather mallenderHarry Barnett est chargé du gardiennage de la villa rhodienne d'Alan Dysart, ministre britannique. Il y fait la connaissance d'Heather Mallender, une jeune amie du ministre venue s'y reposer. Lorsque Heather disparaît au cours d'une excursion, Harry est rapidement soupçonné. Entre deux verres d'alcool, il va décider de suivre la seule piste qu'Heather semble lui avoir laissé : vingt-quatre photographies.

J'avais repéré ce titre chez Lucie qui en a récemment parlé. En même temps, un bouquin initialement publié chez Sonatines, c'est généralement un bouquin vers lequel se tourner sans trop de soucis. Autant dire que lorsque le Livre de Poche me l'a proposé en lecture, je n'ai guère hésité pour saisir l'occasion !

Heather Mallender a disparu est à mi-chemin entre une enquête traditionnelle et un thriller psychologique. Que les adeptes de crimes sanglants passent leur chemin : ici, pas de cadavre, mais un jeune femme qui disparaît ; pas d'enquêteur torturé par son passé, mais un homme qui se cherche à travers l'enquête qu'il va mener. Robert Goddard travaille énormément la psychologie de ses personnages, offrant au lecteur une intrigue dense et complexe.

Avec son intrigue se déroulant à la fin des années 80, Heather Mallender a disparu nous emmène dans un univers un poil désuet, dans lequel les appareils photo numériques et autres communication internet n'ont pas encore fait leur entrée fracassante. Après un démarrage lent, on se trouve bien vite happé dans une enquête haletante dont on ne découvrira la dernière pièce du puzzle qu'à la dernière minute !

Une traque psychologique à ne pas manquer...

Mes remerciements aux éditions Livre de Poche pour cette lecture et cette découverte !

Texte © Miss Alfie 2013.
Édition présentée : Heather Mallender a disparu, Robert Goddard, traduit de l'anglais par Catherine Orsot Cochard, Éditions Livre de Poche, 2013, 720 pages.