Desktop11

Je sais, le mois de mars n'est pas encore terminé, mais cette semaine, c'est repos. Et pas que sur le blog. Du coup, avec quelques jours d'avance, voici la sélection du meilleur et du pire du mois de mars ! Et si l'on regarde bien, c'est plutôt du bon, voire du très bon pour ce mois de mars !

Commençons donc par ce que vous pourrez laisser de côté. Dans les lectures de l'homme, Sept milliards d'individus et nous ? de Gérard Orthlieb semble pouvoir être évité, la faute à la construction et au style de l'auteur peu digeste. Pacifique de Trystam et Baudy semblait également prometteur, mais la chute finale a laissé dubitatif notre lecteur...

Heureusement, il y a encore de belles découvertes à faire côté bandes dessinées. Parmi elle, citons Le beau voyage de Zidrou et Springer ou encore Le singe de Hartlepool de Lupano et Moreau.

Sur l'étagère des romans contemporains, on ne manquera pas Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives qui évoque le divorce, du point de vue des enfants, sans sentimentalisme et avec nuances. De même, L'antagoniste de Lynn Coady mérite vraiment le détour pour sa construction narrative très originale et bien maîtrisée.

Et parce qu'un bon mois de lecture n'est pas un bon mois sans quelques polars, mars n'a pas dérogé à la règle, avec quatre romans très différents. On relèvera tout d'abord le classique du lot, Le crime du golf, un Agatha Christie pas forcément très connu mais de très bonne qualité. Côté thriller sanglant, ne manquez pas Celui que tu cherches d'Amanda Kyle Williams qui vous entraînera dans un Atlanta chaud et humide à la suite d'un serial killer (Tiens, j'en profite pour vous rappeler qu'il fait partie des trois ouvrages que je vous propose en livres voyageurs, proposition qui n'a pour l'instant pas beaucoup de succès... :-(). Les deux autres titres sont deux suites de séries dont je ne manque aucun opus depuis quelques années maintenant, L'année du Volcan de Jean-François Parot et Vert-de-gris de Philip Kerr. Ces deux ouvrages prouvent d'ailleurs qu'il ne faut jamais se dire qu'on est lassé par une série, les bonnes surprises peuvent aussi arriver au bout de 6 ou 7 romans !

Maintenant que vous avez de quoi lire pour les prochaines semaines, vous m'excuserez, mais je retourne savourer galettes, cidres et air iodé pour préparer mon petit organisme aux agapes pascales ! On se retrouve maintenant dimanche prochain pour la recette du dimanche !