bigoudenConnaissez-vous le traditionnel gâteau breton ? Non, je ne parle pas du kouign aman, cette pâtisserie à base de beurre, de sucre, de pâte feuilletée... mais surtout de beurre ! Là, je vous parle du gâteau breton, un gâteau assez sec (mais plein de beurre, évidemment !), plutôt compact, qui finira de bien vous caler à la fin du repas ou accompagnera le thé de quatre heures !

J'avoue que lorsque j'ai acheté le magazine Marmiton du mois de février, je n'ai pas pu m'empêcher de tester la recette proposée, faisant par la même occasion découvrir à monsieur une douceur bretonne qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de tester... Ou comment pallier à l'épuisement du stock de galettes et de palets en attendant le prochain approvisionnement... Après une tentative infructueuse avec bord cramés et pâte entre crue à l'intérieur, j'ai réussi à trouver les bonnes proportions, le bon moule et le bon temps de cuisson !

Pour cette recette, prévoir :

  • 5 + 1 jaunes d'oeufs
  • 150 grammes de beurre demi-sel (celui qui me fait un gâteau breton avec du beurre doux sera lynché en place publique)
  • 225 grammes de farine
  • 150 grammes de sucre en poudre
  • 1 cuillère à soupe de fleur d'oranger
  • 1 sachet de levure chimique

Avant de préparer votre part, sortez le beurre et faites le ramollir à température ambiante. Il devra être assez fondant pour bien se mélanger mais pas fondu pour que la pâte reste ferme.

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sucre.

Faites un puits et ajoutez 5 jaunes d'oeufs. Commencez à mélanger à la main et ajoutez peu à peu le beurre en continuant de pétrir la pâte. (Oui, cette recette est une recette pour les amateurs de patouille !) Vous obtiendrez au final une pâte homogène mais compacte !

Beurrez un moule et répartissez la pâte.

Badigeonnez le dessus avec le jaune d'oeuf restant et à l'aide du fourchette, quadrillez la pâte.

Faites cuire 30 à 45 minutes dans un four chaud à 200° en surveillant la cuisson.

Gâteau bretonBon appétit !

Le logo "BZH" est une création de Dine Le Coroller... N'hésitez pas à aller voir ses oeuvres !
Texte et photo © Miss Alfie 2012.