dans le jardin de la bête1933. Franklin D. Roosevelt a bien du mal à trouver un ambassadeur pour représenter les États-Unis d'Amérique en Allemagne. Il finit par choisir William E. Dodd, professeur passionné par l'Histoire du Sud américain. Dodd s'embarque donc pour le vieux continent avec son épouse et ses deux enfants déjà adultes.

Lorsque Babelio m'a proposé de recevoir Dans le jardin de la bête dans le cadre d'une opération "Masse Critique" exceptionnelle, j'ai rapidement accepté, même si je reconnais que j'ai lu un peu en diagonale les informations concernant ce livre (car j'aime conserver une certaine surprise sur les ouvrages que je lis) et que j'ai été un peu surprise par la forme de cet ouvrage. Je préfère prévenir tout de suite les adeptes de romans historiques : si l'Histoire est totalement présente dans ce livre, il est plus proche de la biographie et du témoignage historique que du roman. Pour preuve, la grosse centaine de pages de notes et de références bibliographiques qui clôture le livre, attestant de la précision des recherches d'Erik Larson... Au point que l'auteur est même capable de nous donner la couleur des gants qu'enfile l'un des amants de la fille de Dodd pour conduire sa voiture... (Je sais pas vous, mais perso, ça change pas fondamentalement ma vie !)

Heureusement, le livre a quand même un intérêt certain malgré tous ces petits détails précisés par Larson et qui rendent parfois la lecture fastidieuse. Il nous entraîne dans une époque trouble, où les choses sont loin d'être ce qu'elles paraissent. Tous les personnages que l'on croise au fil des pages sont ambigus, à commencer par Dodd, un homme ambitieux mais qui restera totalement décalé dans cet univers protocolaire auquel il n'appartiendra jamais complètement. On comprend un peu mieux comment Hitler a réussi peu à peu à imposer sa politique et sa philosophie sur l'Allemagne sans que les autres pays n'interviennent... Jusqu'au moment où le voile s'est levé sur ses réelles intentions... Mais alors, il était déjà trop tard.

Soyons clairs : Dans le jardin de la bête est un ouvrage trop historique pour m'avoir totalement conquise. Cependant, c'est un excellent témoignage qui offre un angle de vue intéressant pour mieux découvrir les années 30, la montée du nazisme en Europe et son retentissement international. A conseiller aux amateurs d'Histoire !

Texte © Miss Alfie 2012.
Édition présentée : Dans le jardin de la bête, Erik Larson, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Edith Och, Éditions du Cherche-midi, 2012, 656 pages.