l'enquete russe1782. La Cour est en effervescence à l'approche de la visite du tsarévitch Paul et de son épouse. Nicolas Le Floch est approché par les plus hautes instances du royaume pour se rapprocher de l'héritier de l'empire russe par n'importe quel moyen. Lorsqu'un compatriote du tsarévitch est retrouvé mort, Nicolas a du mal à ne pas voir un lien entre ce cadavre et la prochaine visite impériale.

La sortie d'un nouvel opus des enquêtes de Nicolas Le Floch, c'est comme la présentation d'un nouveau sac chez Longchamps ou d'un nouveau modèle d'escarpin chez Louboutin : les inconditionnels ne manquerait ça sous aucun prétexte ! Il faut dire que depuis une douzaine d'années, Jean-François Parot régale les amateurs du genre d'enquêtes policières à la dimension historique franchement excellente ! Spécialiste de la période, Jean-François Parot met à profit ses connaissances pour nous offrir à chaque fois des romans passionnants de précisions sur le quotidien d'alors, sur la cuisine et sur les moeurs en vigueur à l'époque.

Ai-je évolué dans mon goût littéraire ou dans mon appréciation de mes lectures depuis le dernier opus, L'honneur de Sartine ? Est-ce la rédaction régulière des chroniques sur le blog qui me met l'esprit plus en éveil et en réflexion lorsque je lis ? Toujours est-il que j'ai l'impression d'avoir bien plus apprécié cet opus que les précédents, n'ayant pas du tout l'impression de tourner en rond ou d'une répétition dans la résolution de l'intrigue... Bon, ceci dit, vous me direz que depuis mon dernier article sur cette série, de l'eau à coulé sous les ponts, et j'ai peut-être perdu les similitudes avec quelques neurones depuis !

En tout cas, on retrouve dans L'enquête russe tous les ingrédients qui font l'intérêt et le succès des romans de Jean-François Parot : un volet historique que je qualifierai presque de géopolitique tant les intérêts en jeu entre les différentes puissances prennent une place importante, des petits faits historiques qui viennent rendre encore plus réaliste l'intrigue policière, des personnages attachants que l'on voit évoluer au fil des romans ou encore le traditionnel repas chez Noblecourt avec Semacgus et Nicolas, repas qui sert de prétexte à présenter quelques spécialités culinaires de l'époque.

En partant de la mésentente entre Catherine II et son fils Paul, Jean-François Parot brode une intrigue aux tenants politiques essentiels. La quarantaine vigoureuse, Nicolas Le Floch est toujours aussi attachant, bien que je l'ai trouvé cette fois plus tourmenté, comme ayant laissé derrière lui l'insouciance de la jeunesse... A sept années de la Révolution, on s'interroge toujours : comment traversera-t-il cette période, lui qui apparaît si proche de la Cour...

A lire aussi :
Isabelle "imagine aisément Le Floch vivre cette révolution dans les volumes à venir, sans savoir pour autant de quel côté il se placera."
Sasha ne sait "Que vous dire à part que L'enquête russe est un très bon cru ?"

Texte © Miss Alfie 2012.
Édition présentée : L'enquête russe, Jean-François Parot, Éditions JC Lattès, Collection Romans historiques, 2012, 550 pages.