la face cachee de la luneUrs Blank est avocat d'affaire à Genève. A l'occasion de la signature d'un contrat, Blank commence à s'interroger sur le sens de sa vie. Rencontrant une jeune vendeuse d'encens hippie, Blank va expérimenter les trips aux champignons et voir sa vie totalement bouleversée.

Après avoir découvert Martin Suter avec Le cuisinier, j'avais envie d'explorer un peu plus l'écriture de ce voisin suisse. Ma libraire m'a mis entre les mains La face cachée de la lune même si j'avoue avoir ressenti un peu de scepticisme en voyant qu'il s'agissait d'une histoire autour d'expérimentation de drogues... Les trips azimutés, suis pas trop fan moi... Mais finalement, j'avoue encore une fois qu'il est bon de faire confiance à sa libraire : La face cachée de la lune est un très très bon roman !

Dans ce second roman que je lis de Martin Suter, on retrouve l'aspect inclassable que j'avais déjà exprimé lors de la lecture du Cuisinier, roman, polar, critique de la société... A travers Urs Blank, Suter décrit une génération et une société capitaliste à l'extrême, dans laquelle le profit à tout prix semble la règle, le tout de manière très ironique puisque son personnage principal finira en homme de la forêt... Tiens, d'ailleurs, vous vous rappelez cette pub de Mercedes où un homme de la forêt en vient à reprendre son costume à la vue d'une belle voiture ? Et bien La face cachée de la lune, c'est un peu l'inverse de cette publicité. C'est l'hitoire d'un homme qui finira par n'obéir qu'à ses pulsions les plus animales et, à travers son histoire, la mise en exergue des ressources que la nature nous offre sans même que l'homme ne s'en occupe...

En insérant dans son intrigue une chasse à l'homme, Martin Suter réussit à insuffler le suspense nécessaire pour que le lecteur n'abandonne pas Urs en plein milieu de la forêt et de ses champignons. Il nous livre une critique acerbe de cette société capitaliste qui ne s'est guère arrangée depuis la sortie de ce roman au début des années 2000...

A lire aussi :
Si j'en crois Littérature et chocolat, ce livre est "à dévorer de toute urgence !"
Yv le confirme : "un roman à lire absolument !"
Cathulu, qui a du se faire l'intégrale Suter, considère qu'il s'agit d'"un livre puissant !"
Et Tamara viendra clôturer cette récolte d'éloges : "Encore un roman profond et éprouvant avec une plume très sensorielle."

Texte © Miss Alfie 2012.
Édition présentée : La face cachée de la lune, Martin Suter, traduit de l'allemand par Olivier Mannoni, Éditions Points, 2002, 332 pages.