Janvier a rapidement s'achever et la Chandeleur va venir pousser les galettes avec ses crêpes. Mais avant que la période ne soit plus de mise et que l'on me regarde de travers bien que les bonnes choses puissent se manger toute l'année, je vous propose pour cette fin de semaine la recette de la galette franc-comtoise.

Enfin, je dis "la", mais "une recette" serait plus adapté, car la recettes de la galette en Franche-Comté, c'est un peu comme la recette du far en Bretagne : chaque famille a la sienne et ne démord pas qu'il s'agit de l'originale et de la meilleure ! Tiens, ça me fait d'ailleurs penser qu'il serait bon que je partage avec vous la recette du far breton, la seule et l'unique à conserver, la meilleure de toutes !

Galette comtoise

Je n'ai guère de mérite concernant la préparation de cette galette, puisque j'ai appliqué à la lettre la recette et les conseils d'Emilie (qui, entre nous soit dit, devrait remettre son blog en activité pour me faire encore plus saliver !). Il vous faudra donc vous munir de :

  • 25 cl de lait
  • 4 cuillère à soupe + 2 cuillères à café de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
  • 70 gr de beurre
  • 130 gr de farine
  • 3 oeufs + 1 oeuf
  • 2 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse (mais qui peut être légère si vous voulez vous donner bonne conscience !)

La base de la galette comtoise est une pâte à choux. Pour ce faire, commencez par mélanger dans une casserole le lait, les 4 cuillères à soupe de sucre, le sachet de sucre vanillé, l'eau de fleur d'oranger et le beurre puis faites chauffer jusqu'à ce que le mélange arrive à ébullition.
Lorsque que le bouillon s'est formé, retirez la casserole du feu et ajoutez la farine d'un seul coup en mélangeant bien. Il vous faudra obtenir une boule de pâte qui se détachera facilement des parois de la casserole. Vous pouvez reposer la casserole sur un feu très doux pour assécher légèrement la pâte afin d'obtenir la consistance souhaitée.
Lorsque vous avez votre boule de pâte, retirez la casserole du feu et ajoutez un à un les trois oeufs en mélangeant bien entre chaque ajout.
Versez ensuite la pâte obtenue dans un plat à tarte et cachez au milieu une fève si vous souhaitez profiter de l'occasion pour tirer les Rois !

Les plus attentifs d'entre vous auront remarqué que je n'ai pas encore parlé de tous les ingrédients que je vous ai cité plus haut. Normal, car nous allons maintenant préparer une sorte de sauce à mettre sur la pâte et qui donnerai le côté doré et brillant au dessus de la galette.
Pour ce faire, mélangez dans un saladier la crème fraîche avec les deux cuillères à café de sucre en poudre et un oeufs.
Versez ensuite le mélange obtenu sur la pâte en le répartissant bien sur l'ensemble de la surface de la galette.

Faites cuire entre vingt et quarante-cinq minutes dans un four préalablement chauffé à 180°. Je sais, cette marge de temps de cuisson est large, mais Emilie m'avait parlé de 20 à 25 minutes de cuisson dans un four à chaleur tournante. Pour ma part, j'ai du la laisser quarante-cinq minutes dans mon "vieux" four électrique avant qu'elle ne se décider à gonfler et à obtenir la belle couleur dorée que vous constaterez ci-dessus !

A ma connaissance, la galette comtoise se déguste plutôt froide, et plutôt pendant la période des Rois, mais les plus gourmands d'entre nous attesteront qu'il n'y a pas de période pour s'en régaler !

Bon appétit, et attention à la fève qui pourrait bien s'y cacher !

Texte et image © Miss Alfie 2012.