Desktop2Les feuilles des arbres ont jauni et sont en train de recouvrir le sol d'un tapis doré, il a fallu reculer montres et horloges d'une heure dimanche dernier, on a vu les écoles fermer pour une dizaine de jours et les salariés prendre leur lundi pour se faire un long week-end... Pas de doute, octobre s'en est allé et novembre arrive à grand pas !

Pour ce bilan des lectures du mois d'octobre, je tiens tout particulièrement à remercier mon Mec qui nous a proposé cinq chroniques, dont un gros coup de coeur qu'il s'est empressé de me faire découvrir et que je ne peux que conseiller à mon tour aux amateurs de vin et de bande dessinée. Filez donc dans votre librairie la plus proche acquérir Les ignorants d'Etienne Davodeau publié chez Futuropolis pour découvrir l'initiation croisée d'un dessinateur de BD et d'un vigneron, magnifique et passionnant !

Au rayon bandes dessinées, vous aurez également noté deux autres titres fort différents, Les sentiers de la Perdition de Collins et Rayner, un comic américain qui fut adapté au cinéma il y a pas loin de dix ans, et La mort dans l'âme de Ricard et Wens, un ouvrage pas franchement drôle mais publié, tout comme le Davodeau, chez Futuropolis... Un gage de qualité ?...

Et puis, comme chaque mois, vous constaterez que nous naviguons aussi bien entre romans contemporains que romans noirs et policiers. Dans le premier univers, vous noterez une sélection du mois fortement récente et marquée d'une part par la rentrée littéraire (Les amandes amères de Laurence Cossé et Du domaine des murmures de Carole Martinez) et d'autre part par des découvertes faites lors du salon des Mots Doubs (Les treize desserts de Camille Bordas et Alzheimer mon amour de Cécile Huguenin, deux auteurs qui se trouvaient sur le stand où j'étais et avec qui j'ai pu échanger). Et puis, au milieu de cette sélection estampillée "2011", j'ai réussi à vous placer un bouquin un peu plus vieux, sorti en 2003, d'un auteur qui m'a globalement toujours marqué lorsque je me suis plongée dans ses romans ou dans ses films, à savoir Les âmes grises de Philippe Claudel.

Enfin, comme il n'est pas possible de passer un mois sans traquer un meurtrier et tenter de débusquer un serial killer, cinq titres noirs viennent compléter cette sélection d'octobre, mais sans pour autant que l'un d'entre eux n'accède au panthéon des coups de coeur de l'année même s'ils nous ont permis de passer de sympathiques moments de lecture : Le crime de l'Orient-Express d'Agatha Christie, Pour le meilleur et pour le pire de Gunnar Staalesen, Le cercle intérieur de Mari Jungstedt, Le poisson mouillé de Volker Kutscher et Le jeu du pendu d'Alice Kiner.

Et voilà, un mois de plus s'achève, l'air s'embaume des fumées de cheminées et les boutiques se remplissent peu à peu de guirlandes, sapins et autres rappels des fêtes qui vont maintenant approcher à grand pas... D'ici là, n'oubliez pas de lire et amusez-vous bien !