meurtres pour mémoireLe 17 octobre 1961, alors qu'il rentre chez lui, Roger Thiraud passe près d'une manifestation d'Algériens. Le lendemain, il est retrouvé mort. Plus de vingt ans plus tard, lorsque son fils est assassiné à Toulouse, un inspecteur décide de voir s'il n'y aurait pas un lien entre ces deux morts...

Le 17 octobre 1961, la fédération de France du F.L.N. en faveur de l'indépendance de l'Algérie organise une grande manifestation dans Paris. Des milliers d'ALgériens et de sympathisants se retrouvent et vont rapidement s'opposer aux forces de l'ordre commandées par le préfet de Paris Maurice Papon. Le bilan de ces affrontements est encore aujourd'hui très contesté de part et d'autre. Cette manifestation est le point de départ du deuxième roman de Didier Daeninckx, roman qui, accessoirement, rencontrera un grand succès et recevra plusieurs prix lors de sa sortie en 1984.

J'aime les romans qui se basent sur des faits historiques, qu'on se le dise. A partir de là, je ne pouvais qu'aimer un roman policier qui s'inscrit dans un contexte historique doublement intéressant puisque l'enquête de l'inspecteur Cardin amènera le lecteur d'une part dans les heures sombres de la guerre d'Algérie, et d'autre part dans la période non moins sombre de la seconde guerre mondiale... Autant vous dire que Meurtres pour mémoire est typiquement un roman que je lis avec l'ordinateur à portée de main, ne pouvant m'empêcher dans ce cas là d'aller approfondir les éléments du livre et de les mettre en lien avec l'Histoire.

Avec une thématique comme celle-là, Didier Daeninckx aurait pu se laisser submerger et entrer dans un roman où l'intrigue aurait été rédigée en marge de l'Histoire. Or, grâce à une écriture précise et maîtrisée, Meurtres pour mémoire entraîne le lecteur dans une enquête bien ficelée qui n'hésitera pas à aller remuer des choses que l'Etat, lors de la publication du livre en 1984, était loin d'avoir admis, qu'il s'agisse des exactions policières commises le 17 octobre 1961, ou encore de l'inculpation de Maurice Papon pour crime contre l'humanité...

Texte © Miss Alfie 2011.
Édition lue : Meurtres pour mémoire, Didier Daeninckx, éditions Gallimard, collection Folio Policier, 1998, 215 pages.