C'est parti d'un pari stupide. Le monsieur à la télé annonce des sélections à Besançon, on tape dans la main, pof, ça a valeur d’engagement alors on y va. Pari stupide, donc. Alors, comme je suis sympa, je vous fais un petit compte-rendu et par la même occasion, je vous laisserai (gratuitement) quelques conseils si l'envie vous prenait d'aller tenter votre chance pour dégommer la vieille cruche qui fait actuellement office de championne.

tlmvpsp-logoRendez-vous 14h30 au Palais des Sports de Besançon. On arrive un peu en avance. Une dizaine de personnes attendent déjà dans le hall. On se met dans un coin et on attend. Premier conseil, munissez-vous de lecture, vous attendrez plus qu'autre chose pendant la globalité de la session. Si possible, essayez de ne pas taper dans la lecture trop intelligente. Oubliez le dernier Dostoïevski ou Sartre. Préférez Marc Lévy ou Christian Jacq. Mieux, comme moi, L'Equipe ou Aujourd'hui en France. Vous allez me dire "on s'en fout un peu, de ce qu'on fait dans le hall, non ?" Que nenni. Dès le début, vous passez une pré-sélection sans le savoir. Dans le hall se cachait assez mal un scout. Pas le petit jeune homme avec un foulard bicolore à qui on fait un bourrage de crâne catholico-intégriste. Non, un scout dans le sens footballistique du terme. Un mec qui bosse pour un club, qui se met en tribune et qui regarde les joueurs en vue de les recruter. Quand on est arrivé, il se tenait à l'entrée avec son support et ses feuilles de papier. Dans un premier temps, on pensait qu'il remplissait le questionnaire remis à chaque postulant et sur lequel ce dernier doit indiquer des anecdotes inutiles qui serviront à faire rire le téléspectateur moqueur. Que nenni (bis). Il est ensuite venu se bloquer dans un coin (mais à trois mètres de nous) et continuait d'observer en prenant des notes. Alfie a même cru lire sur ses lèvres (parce qu'il parlait tout seul, c'est vous dire s'il n'était pas tout à fait net, le garçon) "lui, pas lui, pas lui, pas elle, lui..." Bref, veillez donc dès le début à paraître sympathique et pas stressé. Sinon, il est également amusant de voir certaines personnes, faisant fi de la centaine de kikis qui poireautent bêtement et, se croyant plus intelligentes que les autres, cherchent la salle, on-sait-jamais-ils-ont-pas-cherché-moi-je-vais-rentrer-avant-les-autres-et-je-serai-sélectionné.

Ensuite, quatre personnes viennent chercher la masse bêlante de candidats assoiffés d’argent et de reconnaissance publique et l'installe aléatoirement sur les sièges. Il est en effet amusant de constater la provenance diverse des candidats mais leur but unique. Du moins, pour ceux avec qui j’ai discuté, c’est essentiellement le fait de passer à la télé pour gagner de l’argent facilement qui motive ces personnes manifestement habituées à courir les sélections ou autres castings de jeux télévisés en s’entraînant préalablement sur le net. Nous voilà donc assis. Pouf, séparé de ma chère et tendre. Au moins, elle ne copiera pas sur moi. Un homme explique le déroulement de l'après-midi, fait des blagues plus ou moins foireuses et donc, plus ou moins drôles. Arrive la première partie, un questionnaire de culture générale. 7 minutes pour répondre à une grosse cinquantaine de questions. Ne vous affolez pas, on a largement le temps. Les questions sont de niveau hétérogène mais, de toute façon, vous n'êtes pas sélectionné sur votre culture générale, j'y reviendrai. Ensuite, la salle est séparée en deux. Grosso modo, une première moitié attend que l'autre ait fini d'attendre. J'exagère à peine. Deux sélectionneurs voient passer la moitié des candidats par groupe de quatre personnes pendant que l'autre voit passer l'autre moitié. Là, c'est la partie boucherie. Vous avez une minute (et encore, je suis large) pour parler de vous. Deux options. La première, vous tombez sur une question débile style "C'est quoi, votre dernier coup de cœur ?" ou "Si on vient manger chez vous, qu'est-ce que vous faites à manger ?" et là, si vous n'avez pas un tant soit peu de répartie, c'est mort. Là encore, tout se joue sur l'apparence. Ayez l'air détendu, parlez, souriez, soyez sympa, parlez, riez aux blagues débiles. Deuxième option, la question plus traditionnelle "Qu'est-ce que vous faites dans la vie ?" où y'a quand même plus moyen de répondre un truc construit. Mais, encore une fois, vous êtes jugés sur moins d'une minute de parlotte et sur l'image que vous rendez. Jamais sur vos réponses au test de culture générale.

tlmvpsp-jeuUne fois que tout le monde est passé, regroupement général où les quatre sélectionneurs annoncent le nom de la quinzaine de personnes (un petit 10 %) qui passent le premier obstacle. Là, c'est souvent navrant de voir les personnes retenues. Il faut dire que les sélectionneurs à Besançon étaient sur un escalier et qu'il était relativement aisé de voir les feuilles de test des personnes retenues. Quand je vous ai dit plus haut que les sélections ne se faisaient pas sur la culture générale, c'est que j'ai vu clairement des feuilles de test aux deux-tiers vides. De même, une des filles retenue était dans mon groupe de quatre. Je ne saurais donc trop vous recommander d'avoir une vie de fonctionnaire banale ("on fait des gâteaux le lundi matin"), de parler d'un resto parce que vous n'êtes visiblement pas foutu de cuisiner ("on y mange des pâtes, je vous dis que ça, oh la la..."), d'aimer le karaoké et de chanter une chanson de Frédéric François (ne comptez pas sur moi pour vous chanter du Frédéric François !!). Vous vous souvenez la feuille d’anecdotes dont je vous ai parlé au début avec notre scout ? Le détail intéressant, c’est qu’elle n’est pas utilisée du tout. Du moins, pas pour ceux qui ne passent pas cette première sélection. Je pense à cette brave dame qui, convaincue par le sélectionneur qui insistait sur la qualité des anecdotes, avait rempli trois feuilles pleines de texte...

Ainsi, clairement, le terme de "sélections" est non seulement inapproprié ("mais plus que ça, une faute. Une faute vis-à-vis des candidats."). Il s'agit clairement d'un casting. Vous devez bien présenter, rentrer dans un moule prédéfini. D'un autre côté, la couleur est annoncée. On nous prévient que l'émission est un jeu de culture générale et de divertissement. Par contre, il n'est pas expliqué que c'est exclusivement sur le deuxième point que la sélection se fait. N'y allez pas pour tester votre culture générale, vous n'aurez aucune idée de votre niveau. Vous n'avez en effet pas les résultats de votre test si vous ne franchissez pas le premier cap. Si vous voulez vraiment jauger votre culture gé, passez les sélections de "Questions pour un Champion". Là, ce sont de vraies sélections où on commence à causer quand on a éliminé 90 % des candidats après les questions de culture générale. Des fois qu’on nous dise « han, tu dis ça parce que tu n’as pas été retenu », notez également que ce post n’est pas écrit sous le coup de la frustration pour la simple et bonne raison que j’avais déjà passé ces sélections et que je savais à quoi m’attendre. "Questions pour un Champion", donc, c’est mieux. Pis bon, c’est que j’ai quand même gagné, non mais...

Texte © Alfie's mec 2011
Images : Tout le monde veut prendre sa place (logo et plateau)