SagaIls sont quatre, quatre auteurs sur le déclin, en mal de contrat, jusqu'à ce qu'une chaîne de télévision les embauche pour remplir son quotas de créations françaises. La seule consigne fournie à Louis, Mathilde, Jérôme et Marco ? Créer quatre-vingt épisodes d'une série, pourvu que ce soit le moins cher possible, y compris s'il s'agit de faire n'importe quoi...

Bien avant de noter dans mon carnet Malavita et Malavita encore, j'y avais inscrit Saga, le premier roman qui fit sortir Tonino Benacquista des intrigues policières. Bien après avoir lu les deux premiers cités, je me suis enfin plongée dans ce roman dont on m'avait dit pas mal de bien.

Pour le coup, je dois dire que les personnes bien informées ne m'ont pas trompée sur la marchandise. Saga est une histoire totalement crédible et en même temps totalement imaginée par l'esprit d'un homme tout aussi prolifique que ceux de Jérôme, Louis, Mathilde et Marco réunis. Rien que le premier chapitre est grandiosement exubérant et plonge le lecteur directement dans un univers où l'imagination et la création sont le remède à tous les maux, y compris aux retards et aux pannes d'oreiller.

Tonino Benacquista, lui-même scénariste ayant travaillé, notamment, avec Jacques Audiard pour Sur mes lèvres et De battre mon coeur s'est arrêté, nous embarque dans l'univers de la création télévisuelle. D'accord, il faut replacer dans l'époque et le contexte, et rappeler que ce roman a été publié en 1997, à l'époque où les téléviseurs avaient été bombardés de productions plus ou moins grotesques, que j'avoue avec honte avoir moi aussi regardé, dans lesquels des adultes voulaient nous faire croire que l'on passait sa vie à la fac entre une cafétéria à l'américaine et une chambre sans bureau ni bouquins. Ces scènes permanentes en intérieur avec décors en carton-pâte et la médiocrité des comédiens à qui on faisait appel ne sont d'ailleurs pas sans rappeler les consignes fournies à nos quatre scénaristes par Séguret, leur patron !...

Grâce à une plume fluide et ponctuée d'humour, Tonino Benacquista nous embarque aux côtés de quatre auteurs paumés qui vont voir leurs vies révolutionnées par une minuscule série destinée aux insomniaques dépressifs et nous offre une parfaite mise en abîme dans laquelle le lecteur ne repérera les morceaux de scénario que par le biais d'une police différente tant l'ensemble de ce roman pourrait faire le scénario d'une excellente série télévisée !

Texte © Miss Alfie 2011.
Édition lue : Saga, Tonino Benacquista, éditions Gallimard, collection Folio, 1999, 439 pages.