xmen_41"Bon, là, au moins, c'est bien, pas de suspense, une BD de sauvages, c'est ton mec qui va causer. Oué, super-héros, sauvages, c'est un peu pareil, hein ! Comic, BD, pareil aussi, arrête de jouer sur les mots. Bon, pour être honnête, je vais survoler la chronique. Vu que je lirai pas et que je veux pas faire lire ces débilités à mon chéribibi / mon fils / mon chat / mon gynéco (rayer la(les) mention(s) inutile(s), NDA), je vais pas non plus m'appesantir là-dessus."

Chose promise, chose due, la voilà, la belle et longue chronique sur les X-Men. Si belle et (surtout) si longue que je vais vous en coller pour une double chronique, ça vous apprendra à être si méprisant alors que, franchement, ça le fait grave, les X-Men. Donc, [Mode "rédaction de classe de troisième" ON], dans cette première partie, je développerai le synopsis de l'histoire des X-Men ainsi que les ouvrages que j'ai pu lire. Dans une seconde partie, j'étudierai plus avant les adaptations cinématographiques qui ont été faites depuis le début des années 2000. [Mode "rédaction…" OFF]. Donc, avant l'aspect artistique sous toutes ses formes des X-Men, permettez-moi un petit rappel générique de la problématique des X-Men.

ultimate-xmen-critiqueDans un futur pas très éloigné, l'Homme découvre que certains de ses congénères sont dotés d'un facteur génétique nommé facteur X. Ce facteur leur confère des particularités et fait de ces hommes de mutants. Deux options se profilent alors pour ces mutants : considérer qu'ils sont Homo Superior, l'évolution naturelle de l'Homo Sapiens, et que, comme le veut l'histoire, la version évoluée de l'espèce élimine la version "ancienne". C'est la voie que choisit la Confrérie des Mutants, dirigée par Magnéto, alias d'Eric Lensherr, capable de manipuler le métal. Ah oui, aussi, la singularité des mutants, c'est de s'attribuer des petits noms. Bref, vous l'avez compris, Magnéto, c'est le méchant. De l'autre coté, il y a le Professeur X, alias Charles Xavier, qui a fondé une école pour jeunes surdoués (qui dissimule en fait une école pour protéger et former des jeunes mutants) et dirige les X-Men, mutants qui luttent contre la Confrérie. Charles Xavier est convaincu que les hommes et les mutants peuvent coexister. Le gentil, donc.

hugh-jackman-A partir de ce pitch relativement simple… Qui a dit "simpliste" ? Ne mentez pas, je l'ai parfaitement entendu !! Une lecture trop superficielle de ce comic (comme tous les comics de super-héros) laisse penser qu'il s'agit d'un bête affrontement manichéen entre le Bien et le Mal. Que nenni !! Enfin, si, quand même un peu mais pas que. Le comic pose les questions de la différence, l'acceptation de soi, l'acceptation de la différence de l'autre, du vivre ensemble (cher à Ségolène qui pourtant n'apparaît pas dans la série), de justice, etc. Mine de rien, X-Men est un comic à vocation humaniste. Il n'est donc pas rare de voir un X-Men rejoindre la Confrérie ou, à l'inverse, voir un vilain faire amende honorable et rejoindre le combat de Xavier. Wolverine, vous savez, le beau Hugh Jackman dans les films, est le premier d'entres eux. "Euh, dis, Alfie, sous prétexte de nous inciter à continuer de lire en nous parlant de Hugh Jackman (mmmmh, Hugh Jackman, quoi !!!), il se foutrait pas un peu de notre gueule en nous parlant d'humanisme dans ce truc de barbare ?"

Bien, où en étais-je avant d'être pitoyablement interrompu par une remarque navrante ? Oui, donc à partir de ce pitch relativement simple, les différents scénaristes qui se sont attaqués au X-Men, tant en comic qu'au cinéma se sont fait plaisir à créer plein d'histoires. Les X-Men sont à la base une création de Jack Kirby dans les années 60. Donc depuis ce temps-là, il y a eu pléthore de publications et j'avoue penaud de pas toutes les avoir lues. Oui, je sais, je vous fais une chronique que j'estime vachement intéressante et je ne suis pas foutu de vous faire une présentation exhaustive du truc. Il faut dire que, au fur et à mesure du développement de la série, certains scénaristes sont allés sur des pentes dramatiquement glissantes faisant passer la série plus pour un Santa Barbara qu'un comics de super-héros. Bref, j'ai pas tout lu.

xmen60Donc, sur conseil de mon dealer, je me suis attaqué aux Ultimate X-Men. Qu'est-ce ? Bonne question du fayot au premier rang, merci. Il s'agit en fait d'une refonte de toute l'histoire des X-Men entamée au début des années 2000 avec des scénaristes et des dessinateurs modernes. Ah oui, parce que, évidemment, les comics des années 60, niveau dessins, c'était quand même pas gégé. C'était mignon comme tout, quoi, ça sentait bon les années 60, surtout au niveau des costumes. Donc, voilà, Ultimate X-Men, c'est l'histoire des X-Men en plein d'épisodes qui recommence depuis le début, avec les personnages créés initialement par Kirby. Ce sont eux que l'on retrouve sur la première image de cette note. xmen 00On retrouve le chapitrage des sorties successives dans les comics et chaque tome reprend deux ou trois histoires. L'idée est de s'affranchir de tout ce qui a pu être réalisé avant. Sur la base-mère de l'univers X-Men, les scénaristes ont créé de nouvelles histoires. Les scénarios sont bien foutus même si on peut parfois regretter que les états d'âme, les questionnements ou les décisions des héros ne soient pas assez approfondies. Ca reste anecdotique puisque la priorité est donné à l'histoire et à l'action. A noter que, comme dans toute série de comics, les dessinateurs se relaient. Le détail peut-être embêtant pour certains, c'est que ce n'est pas toujours le même dessinateur qui peut même changer au cours d'une même histoire. Bon, là non plus, ce n'est pas dramatique, ça demande un peu d'adaptation mais ça se passe bien. Et les différents dessinateurs sont suffisamment intelligents pour laisser le même look aux différents persos pour qu'on s'y retrouve, quand bien même les traits soient un peu différents. Je confirme donc le point de vue de mon dealer, je pense que c'est une base essentielle pour aborder le monde X-Men.

xmori1xmori2Après, d'autres auteurs ont choisi une voie toute aussi intéressante en abordant les origines des héros. D'une part, Panini Comics a publié à ce jour deux tomes racontant chacun l'histoire de quatre personnages (il devrait y en avoir d'autres par la suite). Chaque épisode raconte la découverte des pouvoirs que leur confère leur mutation et ce qui les a poussé à rentrer dans l'univers X-Men, que ce soit du coté Charles Xavier ou du coté Magnéto. C'est bien, c'est court, c'est parfois à peine superficiel (concernant Emma Frost par exemple) ou ce n'est127 pas forcément relié aux X-Men (concernant Gambit qui est, il faut quand même l'avouer, un peu à l'écart de cette lutte entre mutants). Autre ouvrage sur les origines, Magnéto : le Testament. Il s'agit d'un one-shot très particulier qui raconte la génèse de Magnéto dans les années 40. Dans cette histoire, pas de super-pouvoirs (ou alors de manière fortuite), juste une histoire d'amour que le régime nazi brisera et que le jeune Max cherchera à retrouver. Une histoire qui confère au super-méchant de l'univers X-Men une once d'humanité. C'est très sombre, la colorisation noir et blanc y étant pour beaucoup, ça permet de faire un petit rappel historique avec les camps et, surtout, ça permet de comprendre pourquoi Magnéto, comprenant sa supériorité, essaie de vaincre la race humaine qui a condamné sa famille à la mort.

Ceci dit, que ce soit méchants ou gentils, des actes violents sont perpétrés. Ils le sont dans l'optique de défendre leur cause coute que coute. Le crime, le meurtre n'est pas en soi une solution. Entre la littérature et le cinéma, on a là deux visions, deux interprétations relativement différentes, en particulier concernant Magnéto. S'il souhaite la domination de l'Homo Superior sur l'Homo Sapiens, les méthodes qu'il utilise dans les adaptations cinématographiques sont autrement plus violentes et plus meurtrières que dans les comics où les méthodes sont certes violentes mais plus subtiles. Il retourne contre les hommes les armes que ces derniers ont créées pour supprimer les mutants. Et là, mine de rien, je viens de vous causer des adaptations ciné que vous avez compris que la première partie touche à sa fin. Et vous avez raison, je vous libère et je reviens bientôt pour vous parler des films. Vous pouvez vous lever, aller boire une grenadine, vous l'avez bien mérité !

Texte © Alfie's mec 2011
Couvertures : X-Men (ed. Marvel), Ultimate X-Men 1 (éd. Marvel Deluxe), X-Men Origines T.1 et T.2 (éd. Panini Comics), X-Men, Magnéto le Testament (éd. Panini Comics)