9782757820889FSOriginaire du Sri Lanka, Maravan vit en Suisse. Il travaille dans la cuisine d'un grand restaurant comme petite main. Mais après le boulot, chez lui, Maravan met aux points d'ingénieuses recettes qui revisitent sa cuisine tamoule avec des procédés moléculaires. Le jour où il se fait renvoyer, une ancienne collègue lui propose d'utiliser ses compétences pour monter une entreprise de cuisine à domicile un peu particulière...

Le cuisinier fait clairement partie de ces titres que je n'aurai sans doute jamais lu si ma libraire ne me l'avait pas conseillé. Il parait que Martin Suter est le plus célèbres des écrivains suisses. Pour ma part, bien que vivant à moins de cent kilomètres de la Suisse, je n'ai jamais entendu parler de Martin Suter, mais c'est chose faite désormais !

Au fil des trois cents et quelques pages de ce roman inclassable, Martin Suter nous entraîne aux côtés de personnages divers, de Maravan le Tamoul exilé à Andrea la belle serveuse, en passant par des financiers plus ou moins scrupuleux. Le tout forme une histoire qui s'accélère au milieu du livre, la première moitié permettant aux différents personnages et éléments de l'intrigue de se mettre en place, jusqu'à ce que tout ce petit beau monde finisse par se croiser.

Si l'histoire m'a plu, il faut aussi admettre qu'elle aurait aussi pu faire un roman très léger, mais le talent de Martin Suter réussit à en faire une intrigue aux saveurs de cuisine orientale, teintée de crise économique, de guerre civile sri lankaise et d'intérêts politiques. Sous des aspects légers, Martin Suter réussit à interpeller le lecteur tout en lui ouvrant l'appétit !

Un livre à ne pas lire le ventre vide, sous peine de sentir la faim vous tenailler, mais à lire tout de même ! Et je terminerai cette chronique sur un mot qui me semble résumer à merveille mon intérêt pour ce titre : succulent !

Petit_bac
Roman lu pour le Challenge Petit Bac organisé par Enna, catégorie "Sport/Loisirs" (j'aurai aussi pu le classer dans la catégorie "métier", mais comme je suis plus juste pour les "Sport/Loisirs", on estimera que la cuisine est surtout un loisir !).

Texte © Miss Alfie 2011.
Edition lue : Le cuisinier, Martin Sutter, traduit de l'allemand par Olivier Mannoni, éditions Points, 2011, 336 pages.