hhhhLe 27 mai 1942, un attentat contre la personne de Reinhard Heydrich, chef de la Gestapo, chef des services secrets nazis, planificateur de la solution finale, bras droit d'Himmler est perpétré dans la ville de Prague. Laurent Binet, professeur de français, a entendu parler de cet événement par son père, pendant son enfance. Ayant séjourné en Slovaquie puis à Prague, il a cherché à en savoir plus et à retracer l'histoire de l'opération "Anthropoïde".

Présenté comme un roman (oui, c'est bien le mot inscrit sur la couverture), lauréat du prix Goncourt du Premier roman (toujours ce même mot !) en 2010, HHhH est, pour moi, un véritable ovni littéraire, ni vraiment roman, ni vraiment essai, mais totalement historique et passionnant. Ça, c'est dit ! Maintenant, il me faut vous expliquer le plus clairement possible pourquoi j'ai dévoré ce bouquin de 440 pages en moins de 24 heures...

Bon, déjà, la seconde guerre mondiale est une période de l'Histoire que je trouve passionnante, parce qu'elle a été le réceptacle du pire et du meilleur dont les hommes sont capables, surtout du pire d'ailleurs. Jusqu'à son achèvement et la découverte macabre de la Shoah, personne ne pouvait imaginer que l'être humain était capable d'une telle horreur, et pourtant... En s'intéressant à l'attentat dont a été victime Reinhard Heydrich, Laurent Binet nous entraîne à la découverte de l'homme du "Bourreau de Prague" qui imagina la "Solution finale" mise en place à partir de la conférence de Wannsee en janvier 1942. Jeune marin qu'un scandale sexuel a jeté au chômage alors que l'Allemagne voyait le nombre de ses demandeurs d'emploi augmenter du fait de la crise économique, Heydrich trouvera son salut dans le nazisme et chez les SS, oeuvrant dans l'ombre d'Himmler qui craignait un jour d'être dépassé par son bras droit, mais sans le cerveau duquel la seconde guerre mondiale n'aurait sans doute pas été celle qu'elle a été. Et puis Binet nous embarque à Prague, dans une région dont je ne connais pas l'histoire, et qui ouvre une autre porte, celle de l'Histoire de la Tchécoslovaquie pendant la seconde guerre mondiale, avec la Slovaquie indépendante et collaborationniste et la Tchéquie annexée et résistante.

Là où Laurent Binet fait fort, c'est que son bouquin n'est pas un roman qui mettrait en scène des personnages historiques dans un contexte inspiré du réel mais retravaillé pour être plus lisible, plus vendeur (il n'épargne d'ailleurs pas Jonathan Littell et ses Bienveillantes !). HHhH est à mi-chemin entre le documentaire historique et le journal de bord. Chaque chapitre est en quelque sorte une étape d'écriture, Binet n'hésitant pas à revenir sur certains points développés précédemment pour les confirmer ou les infirmer à la lumière de nouveaux éléments recueillis dans ses recherches. De même, lorsqu'il relate des faits ou crée un dialogue entre plusieurs personnages, il nous prévient, nous indique que là, il a fait travailler son imagination, même s'il sait que cela ne rentre pas dans le cadre strict du récit historique qu'il s'est fixé.

Ce bouquin est donc à la fois un ouvrage historique passionnant, un véritable cours d'histoire, de politique et de stratégie militaire, mais aussi le journal de bord d'un écrivain qui se met au défit de rester le plus objectif possible, le plus proche de la réalité, le plus scientifique, rappelant que l'Histoire, avant d'être fiction, est une science qui tente de comprendre le monde. HHhH est un véritable coup de coeur que je vous invite à découvrir si la seconde guerre mondiale vous intéresse, d'autant qu'il vient de sortir en poche aux éditions du Livre de Poche ! Alors, qu'attendez-vous ?!

Texte © Miss Alfie 2011, sauf citations.
Edition lue : HHhH, Laurent Binet, éditions Grasset & Fasquelle, 2010, 440 pages.