Alors que son père lui a toujours demandé d'écrire son histoire, Ali Magoudi se trouve fort démuni lorsqu'il veut le faire : silencieux, son père ne lui a rien laissé, qu'un canevas très lâche fait d'une enfance en Algérie, suivi d'un passage en France avant d'arriver en Pologne pendant la seconde guerre mondiale et de rentrer sur Paris après la guerre. Ali Magoudi décide de se lancer sur les traces de son père pour comprendre.

Voilà enfin un livre de la rentrée littéraire dont je peux vous parler, ce titre étant le troisième gracieusement reçu grâce au Furet du Nord et à Libfly, mais le premier dont je peux publier une chronique avant sa sortie... Mais paradoxalement c'est pour l'instant celui qui m'a le moins plu...  Dommage, car il faudra attendre la sortie des autres en août et septembre pour que je vous en parle ! Pourtant, l'histoire d'un homme partant à la recherche du passé familial, remontant la route de ses racines, le tout sur fond d'Histoire contemporaine, voilà des ingrédients qui avaient de quoi me satisfaire. Pourtant, j'avoue avoir lu certains passage en diagonale...

Ali Magoudi, médecin et psychanalyste, aborde son travail avec la précision d'un documentaliste, parsemant son texte et l'histoire de son père de ses recherches, nous en dévoilant toutes les étapes, y compris les cotes des documents qu'il est amené à consulter aux archives de tel ou tel service... S'il est intéressant de voir que l'histoire de notre vie peut être rassemblée grâce à de multiples biais, j'avoue que ces détails m'ont passablement lassée, hachant considérablement ma lecture. Cependant, je peux comprendre qu'avec ce livre, Magoudi doit accepter de lever le voile sur un passé dont il connaît peu de choses, au risque de découvrir des choses qui pourraient ternir la mémoire de son géniteur, et que la précision historique dont il fait preuve, la récapitulation régulière des faits découverts et l'utilisation de la première personne du pluriel à plusieurs reprises, incluant le lecteur dans sa recherche, sont différentes techniques qu'il a pu mettre en place pour ôter de l'émotion et se recentrer sur les faits, uniquement les faits.

Partir dans l'histoire de sa famille et remonter le cours de la vie de ses parents sont une façon de se construire ses propres racines. Mais c'est aussi admettre que l'on peut découvrir des faits douloureux qui, loin d'ancrer le passé dans son histoire, peuvent faire regretter d'avoir voulu lever ce voile. Pour Ali Magoudi, ce sera une façon de saluer la mémoire de son père, et d'accepter de faire le deuil d'un père trop peu connu.

image003
Un livre Albin Michel lu grâce au Furet du Nord et à Libfly, sortie prévue le 17 août 2011.

Texte © Miss Alfie 2011.
Edition lue : Un sujet français, Ali Magoudi, éditions Albin Michel, 2011, 300 pages.