BureauEn mai, fais ce qu'il te plait... A croire que nous avons appliqué à la perfection cet adage bien célèbre en vous proposant pas moins de 14 titres au cours de ce mois de mai ! Un record si l'on reprend les derniers mois de vie de ce blog ! Comme d'habitude, parmi ces quatorze titres, de belles découvertes et quelques déceptions, mais peu finalement... Et surtout, des bandes dessinées, des romans et des polars au programme, de quoi satisfaire tout le monde !

Côté BD, quatres ouvrages ou séries différents avec Un long destin de sang, qui nous plonge dans la première guerre mondiale, Pain d'alouette, ou le récit d'aventures cyclistes dans l'entre-deux-guerres, et Le petit livre des Beatles, ou une autre façon de décovurir les Fab Four, et l'excellent Maus, que je classe en BD mais qui est avant tout un magnifique témoignage sur la Shoah.

Pour les romans, on soulignera tout d'abord l'excellent Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom de Barbara Constantine, un court roman qui file forcément le moral à qui se plonge dedans. Dans cette rubrique, je suis au regret d'annoncer que ce sera le seul "coup de coeur", les trois autres titres m'ayant clairement moins emballée : L'étrange histoire de Benjamin Button de Francis Scott Fitzgerald est trop court à mon goût, Tant que tu es heureuse d'Alma Brami reste un peu plombant même s'il s'agit d'une belle histoire, et Le champ de personne de Daniel Picouly, s'il m'a plu au début, a eu vite fait de me lasser par son style littéraire.

Mais bon, heureusement, les polars et autres romans noirs m'ont apporté leur lot habituel de belles découvertes. Dans un mois de mai marqué par l'affaire DSK, Verdict de Justin Peacock, même s'il aborde des crimes et délits très différents, permet de se plonger dans le système judiciaire américain. Cependant, j'aurai passé plus de temps avec des auteurs du vieux continent qu'aux States... Volker Kutscher et sa Mort muette nous entrainent dans le monde du cinéma à Berlin en 1930 et nous avons retrouvé Agatha Christie avec son tout premier roman, La mystérieuse affaire de Styles. Si l'on poursuit d'un point de vue chronologique notre parcours européen, nous ferons une escale en Norvège avec Le loup dans la bergerie de Gunnar Staalesen, un polar des années 70, écrit bien avant l'engouement actuel pour la littérature scandinave. Puis, de nos jours, nous irons nous confronter à Rebus et le loup-garou de Londres de Ian Rankin et au grandiose Robe de marié de Pierrre Lemaitre.

Une belle moisson pour ce mois de mai, duquel se détachent clairement Pierre Lemaitre, Barbara Constantine et Art Spiegelman.