rebus_et_le_loup_garou_de_londresAlors qu'un mystérieux tueur en série sévit à Londres, Rebus est appelé pour épauler ses collègues de la capitale, sous couvert de ses connaissances en matière de serial killer. Doutant de ses capacités, l'inspecteur débarque d'Edimbourg dans une ville qui lui est totalement inconnue et dans laquelle il va devoir traquer un meurtrier qui sème la panique dans la ville tout en devant concilier ses vieux démons et savoir s'il cherchera à voir son ex-femme et sa fille.

Rebus et le loup-garou de Londres est le troisième roman de Ian Rankin que je lis, après L'étrangleur d'Edimbourg et Le fond de l'enfer. C'est d'ialleurs également le troisième roman qui met en scène John Rebus, inspecteur divorcé, à tendance mélancolique, et qui me semblait plus porté sur la bouteille que l'image que m'en donne cet opus. M'enfin bon, parfois mes souvenirs ne sont pas très fiables !

Bref, cette fois ci, Ian Rankin quitte son Edimbourg pour nous entraîner dans Londres, ce que je ne peux pas regretter tellement j'ai adoré cette ville lorsque nous y sommes allés l'été dernier (d'ailleurs, c'est quand qu'on y retourne, hein ?!). Cette escapade professionnelle est d'ailleurs l'occasion pour l'auteur de nous faire découvrir qu'Anglais et Écossais, s'il y avait besoin de le rappeler, restent deux peuples ennemis, rassemblés par la politique, mais avec des modes de vie, et surtout de parler, très différents !

Je ne peux pas dire à la fin de cette lecture que je suis totalement conquise par John Rebus, loin de là. Je crois qu'entre mes deux premières lectures et celle-ci, j'ai découvert Michael Connelly et son Harry Bosch, et que ce flic là a détrôné l'Écossais dans mon coeur de lectrice ! Il faut dire aussi que le Rebus, il est un poil trop taciturne, hanté par son passé et insaisissable pour me plaire complètement !

En dehors de ce bémol, l'intrigue est fichtrement bien foutue. Chaque chapitre se clôt par quelques paragraphes nous présentant un personnage mystérieux, donnant au lecteur des indices et des clés de compréhension, ainsi qu'une longueur d'avance sur Rebus et les flics londoniens qu'il accompagne. Mon intérêt s'est d'ailleurs considérablement développé au fil des pages, à mesure que je me suis laissée prendre dans la toile de l'enquête.

Enfin, et parce que ça fera (peut-être) écho à l'enquête qu'In cold blog vient de réaliser, encore une fois, j'ai maudit l'éditeur : trois mots sur la quatrième de couverture ont suffit à immiscer un doute dans mon esprit, tout ça parce que j'ai eu le malheur de vouloir me rappeler de quoi il s'agissait avant d'entamer ma lecture...

Petit_bac
Roman lu pour le Challenge Petit Bac organisé par Enna, catégorie "Lieu géographique"

Texte © Miss Alfie 2011.
Edition lue : Rebus et le loup-garou de Londres, Ian Rankin, traduit de l'anglais par Frédéric Grellier, éditions Livre de poche, collection Policier/thriller, 2005, 348 pages.