L__trange_histoire_de_benjamin_buttonLorsque le petit Benjamin Button naît à Baltimore en 1860, ses parents sont quelque peu décontenancés : leur bébé ressemble à un vieillard de 80 ans, taille et cheveux blancs de rigueur. Soucieux du qu'en-dira-t-on, les parents Button traitent leur fils comme un bébé, allant à l'inverse de son métabolisme qui le fait rajeunir quand le reste du monde vieillit.

Si Anne ne m'avait pas proposé de faire une lecture commune de cette célèbre nouvelle de Francis Scott Fitzgerald publiée pour la première fois en 1921, je pense que ce tout petit livre aurait très certainement pris pendant un temps certain la poussière dans mes étagères... Encore un titre que je me suis retrouvée à achetée parce qu'il n'était pas cher, et que j'avais envie de voir... Oui, mais c'est oublier que je n'apprécie que moyennement les nouvelles, ressortant la plupart du temps frustrée de ne pas avoir pu rentrer plus profondément dans l'histoire et dans les personnages.

Pourtant, j'avais déjà une petite idée, ayant acheté et commencé sans l'achever il y a quelques années Un diamant gros comme le Ritz, recueil de 28 nouvelles m'ayant donné un premier aperçu du talent de Francis Scott Fitzgerald. Car si j'avoue être restée sur ma faim avec L'étrange histoire de Benjamin Button pour diverses raisons dont je vous parlerai bien évidemment, je ne peux que reconnaître le talent de conteur de l'auteur.

Si je n'ai que moyennement accroché à cette courte nouvelle, c'est clairement à cause de sa longueur. Une bonne quarantaine de pages, autant dire une petite demi-heure de lecture, et me voilà ressortie de la famille Button et de ses préjugés ! Or, derrière ce conte utopique, on pressent du potentiel, on pressent la pression sociale de la bonne société de Baltimore à la veille de la guerre de Sécession, on pressent le jugement et la douleur de ce jugement pour Benjamin, on pressent les frustrations et les envies de vengeance, on pressent le rejet de ses parents, mais jamais rien n'est fouillé, tout semble survolé, comme le résumé d'un bon livre qui donne envie de se plonger dedans... Ah, mais je n'ai nulle part où me plonger pour retrouver Benjamin et ses frustrations...

Une brève lecture au goût de trop peu qui me conforte dans mon choix de privilégier les romans au détriment des nouvelles (désolée Sabbio, je ne participerai définitivement pas à ton challenge !!!), trop brèves, trop succinctes, trop rapides dans un monde qui va toujours plus vite.

A lire aussi :
Anne a lu ce livre avec moi.

Lecture_commune

Petit_bac
Roman lu pour le Challenge Petit Bac organisé par Enna, catégorie "Prénom"

Texte © Miss Alfie 2011.
Edition lue : L'étrange histoire de Benjamin Button, Francis Scott Fitzgerald, traduit de l'américain par Syzanne Mayoux, éditions Gallimard, collection Folio 2, 2008, 103 pages.