Mots_DoubsCe week-end, se tenait donc comme tous les ans le salon annuel du livre bisontin, Les Mots Doubs, petit clin d'œil à notre département à l'appellation si délicate. Et pour la troisième année consécutive, je ne pouvais manquer ce rendez-vous où se pressent les francs-comtois, d'autant qu'une fois de plus, le temps pluvieux incitait les passants à se réfugier sous le chapiteau pour partir à la découverte de nouveautés littéraires.

Pour ce salon, point d'entrée payante, ce qui est un gros avantage, beaucoup d'auteurs locaux, mais aussi pas mal d'invités de talent puisque ce sont les librairies du département, soutenues par le Conseil Général, qui invitent les auteurs de leur choix, et quelques célébrités. Cette année, on pouvait donc tenter d'apercevoir Charles Aznavour, les frères Bogdanov, François Hollande ou  encore Patrice Carmouze... Voilà pour les vedettes prises d'assaut ! Côté têtes d'affiche littéraires, Daniel Picouly était à l'honneur puisque parrain de cette 9e édition, et j'avoue que son stand devait faire partie des plus  fréquentés, avec celui de notre librairie spécialisée en BD, le BD Fugue café. Il faut dire que Didier et son épouse arrivent tous les ans à faire venir une bonne douzaine de dessinateurs, en plus des nombreuses dédicaces qu'ils organisent dans leur boutique tout au long de l'année.

Vous vous en doutez donc, après une petite heure vendredi après-midi dans un salon encore calme, l'occasion de faire quelques repérages, et deux bonnes heures samedi après-midi au milieu d'une foule bruyante mais globalement de bonne humeur (si l'on excepte la mamie geignarde qui craignait qu'on ne lui passe devant pour une dédicace...), ma PAL a légèrement (oui oui, juste légèrement...!) augmenté et quelques cadeaux sont venus alourdir les jolis sacs en tissus distribués cette année en lieu et place des éternels sacs en plastique qui finissent à la poubelle des autres années.

Mots_Doubs_2010_1

Commençons donc par les cadeaux, l'un déjà offert, les autres pour la fin de l'année... Pour mon paternel toujours intéressé par l'histoire des religions, j'ai trouvé Tibhrine, une espérance à perte de vie, de Jean-Luc Barré, éditeur et écrivain qui a également travaillé avec Jacques Chirac sur ses Mémoires récemment publiées. Livre sorti en 1997, peu de temps après l'assassinat des moines, son livre connait une seconde jeunesse avec sa réédition liée certainement à la sortie au cinéma du film de Xavier Beauvois, Des hommes et des Dieux. Tandis que mon homme faisait patiemment la queue au stand des bande-dessinées (que je vous présenterai juste après), j'ai pu discuter quelques instants avec François Hollande, fort avenant, dont j'ai pris le dernier recueil d'entretiens pour récompenser monsieur de sa patience ! Reste à voir si nous nous retrouverons dans ce Droit d'inventaire... Mais là où je me suis le plus fait plaisir est sans doute au stand de Daniel Picouly qui a écrit plusieurs albums pour enfants et qui était accompagné de Frédéric Pillot son dessinateur. Mon filleul aura donc pour Noël deux albums, même s'il est encore un peu petit pour les apprécier pleinement, il les trouvera d'ici quelques mois ou années avec une petite dédicace spécialement pour lui !

Et puis bon, c'est bien de penser aux autres, mais rassurez-vous, j'ai été bien égoïste quand même avec une moisson de neuf romans pour moi, par ordre alphabétique des auteurs : HHhH de Laurent Binet, Le troisième jour de Chochana Boukhobza (aussitôt acheté, aussitôt commencé !), Sans elle et Tant que tu es heureuse d'Alma Brami, La note sensible et Petit éloge des grandes villes de Valentine Goby, La peine du menuisier de Marie Le Gall, Le champ de personne de Daniel Picouly et Une ombre, sans doute de Michel Quint. Belle moisson que j'ai déjà attaqué et qui devrait accompagner dignement les prochains mois !

Et puis, je vous le disais plus haut, les Mots Doubs, c'est aussi l'occasion pour mon homme adepte de bandes-dessinées de rencontrer dessinateurs et caricaturistes... Pas toujours très soft dans leurs illustrations (on ne vous les montrera donc pas forcément), mais toujours prêts à parler de leur travail !

Mots_Doubs_2010_2

De belles rencontres, des découvertes que j'espère concluantes et des échanges plus que sympathiques avec des auteurs abordables et toujours prêts à parler de leur travail, de leurs sources d'inspiration et de leur plaisir d'écrire, le tout immortalisés par quelques signatures...

En attendant, on s'y retrouve l'année prochaine, pour la 10e édition, d'accord ?!

Texte et images © Miss Alfie 2010.