La_femme_en_vertUn os est découvert sur une colline de Reykjavik. La police, alertée, met à jour un squelette qui semble être là depuis très longtemps. L'inspecteur Erlendur et son équipe vont tenter de découvrir l'histoire tragique qui s'est déroulée sur cette colline pendant qu'Eva Lind, la fille d'Erlendur, est entre la vie et la mort.

Bon, qu'on se le dise tout de suite, je ne vous ferai pas un roman sur ce polar islandais, deuxième épisode de l'inspecteur Erlendur mise en mot par Arnaldur Indridason. L'hiver dernier, j'avais lu le premier opus, La cité des jarres, qui m'avait bien plu. Ni une, ni deux, j'ai donc acheté La femme en vert, qui portait en plus sur sa couverture la mention de prix littéraires français et étrangers...

Après plusieurs jours sans retrouver le goût des livres, ayant achevé Les yeux jaunes de crocodiles, je me suis finalement rabattue sur ce polar, pensant passer un bon moment, comme avec le premier... Mais dire que j'ai passé un bon moment, c'est peut être un chouilla trop, puisque j'ai interrompu en cours de route ma lecture pour m'intéresser à Philip Kerr. Et qu'on se le dise : si j'interromps une lecture, il est rare que je la reprenne...

Bon, sauf que ce coup ci, dans un souci d'économie de livres (oui, je vois ma PAL diminuer et mes finances en berne, donc on ajourne l'achat de nouveaux livres, on se contente de ceux qu'on a...), je me suis un peu forcée à terminer cette intrigue que j'ai trouvé trop simple... Dès le début, on se doute de la fin et de la manière dont vont évoluer les choses... Sans doute du fait du système de narration alternant des passages relatifs à l'enquête et des passages décrivant la vie d'une famille au moment de la seconde guerre mondiale. Et puis j'ai trouvé que l'histoire personnelle d'Erlendur était trop présente et qu'elle n'apportait pas grand chose... On voit un homme se remettre en question, et après ?...

Je sais, les critiques sur la toile sont plutôt positive, et je fais figure d'exception puisque je n'ai pas accroché. Mais comme on dit, il faut de tout pour faire un monde de lecteur. Je suis donc sure que ce livre n'aura pas besoin de moi pour être apprécié, et tant mieux !

A lire aussi :
Pour Yvon, c'est "un très bon roman" ;
Fashion a trouvé "ce second volet carrément excellent" ;
Selon Stéphie, il est "plus noir mais moins glauque" ;
Et bien sûr BOB pour encore plus d'avis...

Texte © Miss Alfie 2010.
Image La femme en vert, Arnaldur Indridasson, Éditions Points (2007).