Alors que sa fondation est en difficulté financière, le docteur Watson se résout à ressortir le journal qu'il a tenu entre août 1888 et janvier 1889 pour le faire publier. Une période au cours de laquelle il n'a relaté aucune aventure de son célèbre acolyte, Sherlock Holmes, mais au cours de laquelle le duo serait parti sur les traces de Jack L'éventreur.

Pour l'adoratrice de Sherlock Holmes que je suis, l'idée de marier ce héros de fiction au plus célèbre des tueurs en série était plus qu'alléchante ! Certes, je me doutais que Bob Garcia n'aurait pas le style de Conan Doyle, mais peut-on imiter le style d'un auteur du 19e siècle, pour moi le maître en matière de littérature policière ?... Difficile... Et j'avoue, mission pas totalement remplie puisqu'à plusieurs reprises, j'ai tiqué à la lecture, trouvant certaines tournures de phrases un peu trop modernes pour qu'elles soient naturelles... Il faut dire aussi que j'ai récemment acheté l'intégrale des aventures de Sherlock Holmes, et que la transition peut du coup sembler plus difficile !

Au delà de cette affaire de style, l'intrigue en elle-même est originale. On retrouve un Sherlock Holmes cocaïnomane mais trop sentimental par rapport à l'image que je me fais de lui. Globalement, les sentiments et les états d'âme d'Holmes, comme de Watson, m'ont paru parfois un peu trop lourds et présents. On découvre avec eux le versant sombre de Londres, les bas-fonds mal fréquentés et les multiples filles de joie de la capitale enveloppée de brouillard.

Certaines scènes m'ont semblé de trop, ou au contraire pas assez poussées... Je sais que l'idée est un journal de bord, donc quelque chose qui ne serait pas mis en forme complètement... Mais pour l'amatrice d'Holmes que je suis, je n'ai finalement pas retrouvé la magie des originaux... Quant à leur théorie sur l'Eventreur... Bof, je n'en suis guère convaincue...!!! Une lecture distrayante donc, mais loin d'être un coup de coeur !

A lire aussi :
Soukee a "passé un bon moment mais ce n'est pas dû tant à la plume de l'auteur qu'à [ses] souvenirs de Conan Doyle" ;
Pour Pickwick, "ce fut un plaisir à la lecture" ;
Dasola note également que "l'ensemble manque de distinction dans le style imagé et souvent cru et dans certaines situations où les personnages se trouvent confrontés au sordide et au graveleux" ;
D'autres avis sur Bob.

Texte © Miss Alfie 2010.
Image Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l'Eventreur, Bob Garcia, Éditions J'ai lu (2010).