le_masque_de_l_araign_eAlex Cross vit dans le ghetto de Washington avec sa grand-mère et ses deux enfants. Flic et psychologue, il se retrouve rapidement intégré à l'équipe chargée de résoudre le kidnapping de deux enfants aux parents plus que connus. Si l'on découvre rapidement qui est le ravisseur, les choses ne semblent pas aussi simple qu'il n'y parait lorsque la rançon disparait. S'engage alors pour Alex une enquête qui le tourmentera pendant des années.

Je ne connaissais pas du tout James Patterson lorsque la libraire a posé sur ma pile de livres à acheter ce roman en cadeau. L'occasion de découvrir un nouvel auteur, me suis-je dit ! Et je dois dire que ce fut une sympathique découverte. L'intrigue est assez bien ficelée, même si j'ai trouvé quelques longueurs à l'histoire. Forcément, vu que je m'attendait à une enquête sur un enlèvement d'enfant et que rendue au quart du livre, on était déjà à la remise de la rançon. Donc qu'on se le dise de suite, l'enlèvement n'est qu'un prétexte à l'histoire qui m'a finalement semblé beaucoup plus tourner autour de la personnalité du malfaiteur, manipulateur ou psychopathe aux multiples personnalités ? Impossible à dire même après avoir refermé le livre...

Ceci dit, globalement, ce titre est plutôt bien trouvé : Le masque de l'araignée. Car en effet, c'est comme si une araignée tissait une immense toile, en souterrain, sans que l'on s'en rende compte, pour prendre dans sa toile l'insecte qui se sera égaré et cherchera partout, y compris là où il ne devrait pas... J'ai lu sur d'autres sites que l'on retrouve le ravisseur dans au moins une autre histoire mettant en scène Alex Cross (vu que c'est une série où cet enquêteur revient, ce que je n'ai pas précisé avant d'ailleurs !), et je n'exclue pas le fait de m'y intéresser d'ici quelques mois.

Après, je ne vous cache pas que même si ce roman se lit bien, ce n'est pas ZE thriller de l'année 2010 (d'ailleurs, vu son age, ça risque pas !). Je le comparerai bien à la série de Patricia Cornwell mettant en scène Kay Scarpetta : du polar qui se lit bien, où l'on conserve son lectorat avec un héros plutôt sympathique, à qui les méchants n'hésitent pas à s'en prendre...

Texte © Miss Alfie 2010.
Image Le masque de l'araignée, James Patterson, Éditions Livre de Poche (2009).