kaamelottAu Ve siècle après Jésus Christ, désigné par les Dieux et possesseur de l'épée Excalibur, le roi Arthur rassemble les chefs de guerre bretons pour mener à bien la quête divine qui lui a été confiée : la quête du Graal.

Qui ne connaît pas Merlin, la forêt de Brocéliande et la légende arthurienne ? Bien peu de monde, il faut le dire. Et c'est de cette légende qu'est née la série désormais culte d'Alexandre Astier, Kaamelott. Parodie déjantée à l'origine, Kaamelott met un scène des chevaliers de pacotille, peu doués pour les quêtes, pas forcément futés, trouillards pour certains et surtout bien éloignés des principes de la chevalerie puisqu'on trouve même autour de la table des chevaliers qui n'en sont pas ! Mais attention, qu'on soit bien clair, tout cela est complètement délibéré ! Si Alexandre Astier avait voulu nous servir une vision connue de la légende arthurienne, il lui suffisait d'adapter n'importe quel roman sur la question. Là, l'idée est de parodier, du moins à l'origine.

Depuis sa création en 2005, les inconditionnels n'auront pas loupé l'évolution et le tour parfois dramatique qu'a pris la série. D'un premier Livre fait de courts épisodes où les gags et les bons mots se succèdent, on a peu à peu vu apparaître les trahisons, les conflits et les doutes chez Arthur et son entourage. A partir du Livre III, il devient quasiment nécessaire de suivre tous les épisodes pour comprendre l'intrigue générale car même si chaque épisode développe une intrigue qui lui est propre, certains éléments s'enchaînent et créent une trame de fond.

Si je vous en parle aujourd'hui, c'est que la diffusion des 9 épisodes du Livre VI vient de s'achever et que le manque se fait déjà sentir... Il faut dire aussi qu'Alexandre Astier a sû conquérir son public en donnant de plus en plus de corps à son histoire, en complexifiant peu à peu ses personnages, en particulier celui d'Arthur qui apparaît au départ comme un roi aimant s'amuser, sûr de lui, peu aidé par son entourage, à l'exception du fidèle Lancelot... Kaamelott3Fidèle qui n'en a que le nom... Mais ceci est une autre histoire et il ne s'agit pas de tout vous dévoiler non plus ! Toujours est-il que ce Livre VI, en nous plongeant dans la jeunesse d'Arthur, qui à l'époque était Arturus, soldat dans la milice civile de Rome, porté sur le trône de Bretagne par des romains désireux de terminer l'extension de leur empire, nous montre un futur roi anxieux, dont certains actes apportent des clés de compréhension quant à la suite de l'histoire.

Au fil des épisodes, les personnages ont gagné en consistance, certains sont apparus ponctuellement, et quelques guest stars avec comme Christian Clavier, Alain Chabat (Cf. photo), Elie Semoun ou encore Antoine de Caune qui, lui, fait régulièrement des apparitions, campant un personnage qui ne le met d'ailleurs pas forcément à son avantage !!! Soyons clairs cependant : les libertés prises par Alexandre Astier autour de la légende vont de paire avec les libertés prises quant au caractère de ses personnages. Guenièvre passe pour une mijaurée pas dégrossie, Perceval pour un imbécile de première classe, Karadoc pour un goinfre affamé et Merlin pour un magicien loufoque et peu fiable... Mais le charme de cette série réside également dans ces personnages déjantés, délirants et totalement hors propos les 3/4 du temps.

Kaamelott2Après 6 saisons diffusées sur M6, Astier a décidé de stopper le format "série" pour désormais nous proposer une trilogie cinématographique qui permettra de clore l'aventure de Kaamelott en apportant des réponses à bons nombres de questions encore en suspens. Oui, mais voilà : il va falloir attendre 2012 visiblement pour en profiter !!!

En attendant, il n'y a plus qu'une chose, se visionner à nouveau l'intégrale des DVD, profiter des acteurs tous aussi bons les uns que les autres, se répéter les phrases cultes ("C'est pas faux..."), et pourquoi pas se plonger dans les BD dérivées de la série, ou carrément, dans la véritable histoire du Roi Arthur...

Texte © Miss Alfie 2009.
Images Kaamelott
(2005-2009).