club_dumasLucas Corso est un enquêteur d'un genre particulier puisqu'il cherche des livres rares pour de riches collectionneurs. Solitaire, Lucas gère seul ses dossiers et va devoir enquêter en parallèle sur deux documents : un manuscrit d'un chapitre des Trois mousquetaires, d'Alexandre Dumas, et un livre rare d'Aristide Torchia, Les neuf portes du royaume des ombres. Mais d'étranges événements vont bientôt se produire, conduisant Corso à s'interroger sur les liens entre ces deux ouvrages.

Proposé dans le cadre d'un partenariat entre les éditions du Livre de Poche et BOB, j'ai sauté sur l'occasion pour lire Club Dumas, qui m'avait été conseillé par plusieurs d'entre vous après ma lecture un peu décevante du Tableau du maître flamand, toujours d'Arturo Perez-Reverte. J'espérais pouvoir changer ma vision de cet auteur dont le premier ouvrage découvert m'avait laissé sur ma faim et que j'avais terminé en diagonale. Hélas, Club Dumas n'aura pas comblé mes attentes puisque c'est après plusieurs tentatives pour m'y plonger réellement, pour m'intéresser à l'intrigue, le tout sans succès, que je viens de l'abandonner.

Il est toujours difficile d'abandonner un livre, surtout quand les critiques lues par ailleurs sont bonnes. Mais je veux bien être l'exception qui confirme la règle : je n'ai pas aimé Club Dumas. Alors certes, peut-être que le fait que monsieur ait tenté de le lire avant moi et l'ait vite abandonné a pu guider mon jugement. Mais je ne suis même pas sûre, car le motif d'abandon de monsieur, à savoir le style littéraire et les nombreuses descriptions rompant notamment les dialogues, n'est qu'un motif mineur pour moi qui avait plutôt apprécié le talent descriptif de Perez-Reverte dans Le Tableau du maître flamand.

Non, là où je ne me suis pas retrouvée, c'est dans l'intrigue... Et oui... J'avoue m'être rapidement emmêlée les pinceaux entre le libraire qui fait la narration, le propriétaire du manuscrit de Dumas, celui du livre ancien, j'en passe et des meilleures, au point de ne plus saisir grand choses aux conversations des protagonistes. Et devoir relire cinq pages quand je reprends un roman est généralement le signe d'une déception et de mon incapacité à rentrer dans l'histoire. Alors certes, les explications concernant la copie d'ouvrages, la vie de Dumas, etc., sont intéressantes, mais au lieu de me faire accrocher au livre et de me donner envie de le poursuivre, elles m'ont conduites à délaisser ce roman, voulant voir une intrigue policière se dessiner et non obtenir des renseignements biographiques ou techniques...

Je ne doute pas que Club Dumas puisse combler nombre de lecteurs. Pour ma part, je resterai sur une déception, et regretterai l'impossibilité que j'ai ressenti à me laisser emporter par cette histoire.

A lire aussi : Pour Marc, c'est le "roman indispensable pour tous les amateurs de livres et d'Alexandre Dumas" ; Pour Craklou, c'est un livre "à lire, et surtout à relire" ; quant à Grominou, elle a "adoré ce suspense plein d'humour et très intelligent, avec une petite dose de fantastique".

Texte © Miss Alfie 2009.
Image Club Dumas , Arturo Perez-RevertePerez-Reverte, Éditions Livre de Poche
(2009).