Tellement_prochesComme tous les samedis, Alain et Nathalie se rendent chez le frère de cette dernière, Jean-Pierre, pour dîner, avec leur fils aîné, Lucien, gamin un brin turbulent. Après s'être, comme toujours, perdus dans les rues de Créteil, ils arrivent chez Jean-Pierre et Catherine, parents de la prodigieuse Gaëlle et de la bruyante Juliette. Se joignent à eux la soeur de Jean-Pierre et Nathalie, Roxanne, et Bruno, interne en médecine sur qui Roxanne a jeté son dévolu, craignant de ne pas avoir d'enfants. Mais cette soirée ne va pas vraiment se passer comme prévu, et les jours suivants vont voir s'effondrer beaucoup de choses dans cette grande famille !

Tellement proches est le troisième film réalisé en commun par Olivier Nakache et Eric Toledano après Je préfère qu'on reste amis... (2005) et Nos jours heureux (2006). Axé sur les relations familiales et leur aspect parfois étouffant, ce film nous propose 1h40 de rire et de situations dont certaines ne seront pas sans en rappeler d'autres, parfois étrangement réelles...!
On y retrouve Joséphine de Meaux, avec qui les deux réalisateurs avaient déjà travaillé dans Nos jours heureux, ainsi qu'Isabelle Carré qu'on a par ailleurs vu dans des films plus dramatiques comme Anna M. (2007), Holy Lola (2004), Se souvenir des belles choses (2002) ou dans l'adaptation télévisée d'A l'abri de rien d'Olivier Adam, Maman est folle (2005). Côté têtes d'affiche, notons aussi la présence de Vincent Elbaz (Le péril jeune (1995), La vérité si j'mens (1997), Les randonneurs (1997)) en père un peu paumé et de François-Xavier Demaison qui a troqué son costume de Coluche, l'histoire d'un mec (2008) contre la toge d'un avocat commis d'office en manque d'argent et étouffée par une épouse plus que volontariste (Audrey Dana, Welcome (2009)). Cependant, la plus belle surprise pour moi fut la prestation d'Omar Sy, plus connu sous le pseudo d'Omar, et accolyte de Fred dans le fameux Service après vente des émissions diffusé tous les soirs sur Canal + aux alentours de 20h40 et qui avait déjà joué lui aussi dans Nos jours heureux. Loin des personnages loufoques incarnés dans l'émission de Canal +, Omar Sy est ici tout en retenue, très pince sans rire et très à propos dans toutes ses scènes.
Deux bémols cependant pour une comédie qui ravira petits et grands : l'impression de déjà vu de la scène dans un grand magasin suédois qui rappelait grandement l'un des sketches de L'autre, c'est moi, one-man-show de Gad Elmaleh, et la fin un peu simpliste, un peu "cul cul la praline"... Ceci dit, entre ces deux instants, plus d'une heure et demie de rire grâce à des situations parfois loufoques, mais tellement ancrées dans la réalité !...

Texte © Miss Alfie 2009.
Image Tellement proches, Eric Toledano et Olivier Nakache (2009).