Contre_enquete_sur_la_mort_d_emma_bovaryEt si Emma Bovary ne s'était pas suicidée ? Si elle avait été assassinée ? Si Flaubert avait caché cette possibilité ? C'est Le postulat de départ de ce roman de Philippe Doumenc qui met en scène le commissaire Delevoye et son acolyte, Rémi. Partis à Yonville sur les traces du meurtriers, Rémi et son chef vont bientôt se trouver au centre d'une galerie de suspects tous plus plausibles les uns que les autres.

N'ayant jamais eu le courage de lire Madame Bovary (et je vous prierai d'éviter de déserter ce blog à la suite de cet aveux), je n'avais comme seules connaissances de cette histoire le vague souvenir du film de Claude Chabrol avec Isabelle Huppert vu il y a de nombreuses années. Je conservais des personnages principaux un souvenir très flous, mais les critiques positives et relativement enthousiastes lus sur la blogosphère ont achevé de me convaincre : pourquoi ne pas découvrir d'une autre manière un classique de la littérature française ? Parce qu'il faut savoir que vous ne trouverez guère de romans classiques sur ce blog pour la simple et bonne raison que je garde un souvenir frustré des lectures imposées de ces classiques au cours de ma scolarité. Autant donc vous le dire tout de suite : la lecture de la Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary ne changera rien au problème, je ne rajouterai pas le roman originel de Flaubert sur ma LAL !
Pour autant, je ne suis pas du tout déçue par cette lecture ! Bien au contraire ! Si certains ont estimé que Philippe Doumenc dénaturait l'oeuvre de Flaubert, j'ai au contraire trouvé qu'il s'agissait d'une porte d'entrée intéressante, d'une manière d'aborder un ouvrage célèbre d'une manière originale. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le clin d'oeil à l'auteur d'origine avec cette mise en abîme que l'on retrouvera à plusieurs reprises : "C'est Gustave, l'un des deux fils du professeur Achille Flaubert, le professeur de médecine de Rouen. Il se croit doué pour les gazettes, il veut écrire des romans, cette idée !". Car finalement, Doumenc ose dans ce roman en faisant d'Emma Bovary une personne réelle, véritablement enterrée dans le cimetière de Yonville en Normandie...
Présenté sous la forme d'une enquête policière, ce court roman, Prix Biblioblog 2008, m'aura permis, le temps de quelques pages, d'approcher l'univers d'Emma Bovary. Une incursion qui me suffira puisque, comme je l'ai écris précédemment, les classiques et moi ne sommes pas trop amis ! Peut-être loupé-je quelque chose, mais tant pis : j'ai tellement de choses qui m'intéressent à lire que je ne peux me permettre de perdre du temps pour me plonger dans des livres qui me rebutent de prime abord !

A lire aussi : BOB rassemble un certain nombre de critiques parmi lesquelles je vous conseille celle de Leiloona qui a beaucoup apprécié et, à l'inverse, celle de Caro[line], déçue de cette manière de revisiter l'un de ses ouvrages intouchables.

Texte © Miss Alfie 2009.
Image Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary, Philippe Doumenc, Éditions Babel (2009).