9782207260128FSC'est la panique à Buckingham : la reine lit, lit, et ne fait que lire. Tout ça à cause de ses chiens qui l'ont emmenée au devant du bibliobus où, devoir oblige, elle a emprunté un livre... Et puis deux... Jusqu'à faire monter des cuisines Norman et le promouvoir conseiller personnel en littérature. Jusqu'à faire devenir chèvre le premier ministre. Jusqu'à causer des inquiétudes parmi les proches de la reine.

Une reine devenue du jour au lendemain lectrice compulsive anonyme, telle est l'hypothèse sur laquelle Alan Bennett fonde cette uchronique. Il dépeint de ce fait une reine proche du peuple, peu encline à respecter le protocole et ennuyée par les cérémonies officielles auxquelles elle doit participer. Une reine dépoussiérée, loin de l'image que tout à chacun s'en fait, vêtue de ses éternel ensembles aux couleurs acidulées avec chapeaux assortis. Et une reine pour qui je me suis prise de sympathie, tant ce qu'elle ressent correspond à mes sentiments : l'envie de partager, la frustration de devoir faire autre chose quand on a envie de lire, à ce détail près que j'ai la chance de ne pas devoir respecter un protocole et que je ne suis pas reine d'Angleterre !!!
Toujours est-il que même si l'on perd sûrement un peu du charme du livre en le lisant dans sa version traduite, Alan Bennett nous sert ici ce qui se rapproche d'une fable... Ou comment le bonheur se trouve peut-être au détour d'un rayonnage de bibliothèque... Le tout avec force de détail sur l'étiquette et les règles en usage à la cour britannique, faisant de ce court roman non seulement une farce digne de Molière, mais aussi un éclairage distrayant sur l'une des dernières monarchie du monde.
Ceci dit, soyons très clair : La Reine des lectrices n'obtiendra pas l'équivalent du prix Goncourt, ou je me demanderait ce qui prend aux Anglais ! Car il s'agit bien avant toute chose d'un court roman, détendant, totalement adapté pour un dimanche pluvieux ou une soirée ennuyeuse, mais qui risquera de vous faire louper votre arrêt de bus ou de métro si l'envie vous prend de l'ouvrir pendant vos transports... Foi de Miss Alfie...!

A lire aussi : Les avis enthousiasmés d'Amanda, Cachou, Cathulu, Chifonnette, Clarabel, Cune, Keisha, Lapinoursinette, Lou, Saxaoul, Ys, et, l'unique, le seul, un peu plus réservé (mais surtout à cause de la traduction) d'Emeraude.

Texte © Miss Alfie 2009.
Image La Reine des lectrices, Alan Bennett, Éditions Denoël (2009).