9782253114123Lori Petersen est la quatrième victime du tueur en série de RichmondRichmond. Toujours le même mode opératoire : des femmes seules, avec une carrière brillante, qui sont retrouvées violées et étranglées le samedi matin. Kay Scarpetta n'en peut plus de cette histoire : rien, aucun indice probant, et des meurtres qui continuent, faisant régner sur la ville la panique et l'angoisse. Aide d'un flic on ne peut plus macho, Marino, de son équipe de scientifiques et de sa nièce surdouée, Lucy, Kay va explorer toutes les pistes qui s'offrent à elle, décidée à mettre la main sur le tueur, coûte que coûte.

Premier opus des aventures du médecin légiste Kay Scarpetta, PostmortemPostmortem est aussi le premier roman de Patricia Cornwell que je lis. On y découvre des personnages qui reviendront dans les prochains opus, à commencer par Kay, une jeune femme, la quarantaine, brillante et indépendante, comme beaucoup de femmes d'aujourd'hui aimeraient l'être. Face à elle, son antithèse, Marino, flic macho qui semble avoir du mal à comprendre comme une femme peut occuper un tel poste. Autant dire que le duo présenté par l'auteur risque de faire des étincelles ! Mais c'est justement l'un des ingrédients d'un bon best-seller : un binôme mixte, aux caractères opposés, enquêtant sur des meurtres sordides et incompréhensibles... Tiens, cela n'est d'ailleurs pas sans me rappeler l'équipe de Bones, série télévisée américaine mettant en scène une anthropologue judiciaire au caractère proche de celui de Kay...
Loin d'être un livre inoubliable, à l'instar de nombreux policiers, PostmortemPostmortem rassemble cependant tout ce qui peut faire un bon best-seller, à commencer par une intrigue très bien ficelée et des suspects à la pelle, des indices corroborant les hypothèses que l'on peut faire dans sa tête, et une chute toujours trop rapide, toujours trop tôt ! Loin d'être un roman de plage, on sent dans ce premier épisode écrit par Patricia Cornwell le désir de nous entraîner un peu plus dans le quotidien de Kay et de continuer à tisser les liens qui l'unissent à ses équipiers.

Texte © Miss Alfie 2008.
Edition lue : Postmortem, Patricia Cornwell, traduit de l'américain par Andrea-H Japp, éditions Le Livre de Poche, collection Policier / Thriller, 2005, 473 pages.