9782266164214God save la France avait laissé Paul West avec sa nouvelle conquête, Florence, et c'est avec elle que nous le retrouvons dans le deuxième épisode de cet Anglais exil pour raisons professionnelles à Paris. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'à ce que le jeune couple se retrouve coincé dans la maison de campagne de la belle-mère, puis que le beau-père débarque. Rentré à Paris, célibataire, les choses pourraient aller mieux si l'ouverture de son salon de thé n'était repoussée et que les ennuis administratifs ne s'accumulaient. Encore une année dans la merde ?!

J'ai guetté la sortie en poche de God save les Françaises tellement j'avais apprécié le premier opus. Et là, je dis que j'ai relativement bien fait, car c'eût été fort dommage de dépenser plus pour ça ! Et oui, j'aurai dû m'y attendre, mais une fois de plus, la suite n'égale pas l'original, et loin de là.
Dans God save la France, j'avais apprécié le découpage du livre en fonction des mois et les remarques fort vraies sur les manies des Français. Stephen Clarke le faisait avec la naïveté de celui qui s'étonne de tout. Dans ce second roman, on retrouve cette critique de la société française, mais de plus en plus acerbe à mon goût, et le découpage du livre semble plus axé sur les frasques sexuelles du héros que sur les us et coutumes de France et de Navarre !
J'ai donc eu l'impression de lire l'adaptation pour hommes de l'une de ces comédies pour filles, où l'héroïne a un fiancé au début du livre qu'elle va finir par larguer pour le super copain à qui elle finira par faire plus que confier ses états d'âme, plein de projets et plein de bâtons dans les roues.
Cependant, pour qui recherche un livre pour se détendre, pour s'amuser, sans réfléchir, God save les Françaises sera tout à fait adapté ! A lire cependant après God save la France sinon vous risquez de vous perdre au milieu de tous ces personnages et de toutes les références au premier opus qui jalonnent le livre. Enfin, pour les aficionados, sachez qu'un troisième épisode est déjà sortie chez nos voisins d'outre-Manched'outre-Manche !

A lire aussi : Les avis de Jessica, de Rémi mais aussi de Fashion ainsi qu'une rencontre avec Stephen Clarke.

Texte © Miss Alfie 2008.
Image God save les Françaises, Stephen Clarke, Éditions Pocket (2008).