La_jeune_fille_a_la_perleMyriam est une femme d'un âge indéterminé, mais qui doit approcher de la cinquantaine si mes calculs sont bons. Son parcours ? On ne le connaît pas très bien, on le découvre au fil des pages. Au départ, on sait juste que Myriam est seule, très seule, et qu'elle vient d'ouvrir un restaurant. Un restaurant, qui d'ailleurs, est aussi sa maison, que Myriam trimballe dans une valise. Une valise pleine de souvenirs qui remontent peu à peu à la surface de sa vie au fil des jours, entre deux plats ou deux services, avec le fleuriste amoureux, le serveur mystérieux, les étudiantes inséparables, le maraîcher perdu...

Lorsque je l'ai acheté, et lorsque je me suis décidée à le lire, je pensais trouver là une comédie légère, pleine de quiproquos, de situations rocambolesques et de chassés-croisés autour du zinc. Mais non. Mangez-moi n'est pas une comédie romantique pour jeune fille en mal d'amour. Mangez-moi est une réflexion sur la vie, sur le passé qui nous hante toujours, sur le futur inquiétant et rassurant, sur la manière de conjuguer au présent les deux. Les personnages que l'on croise ne sont pas angoissant si amusant, ils sont comme tout le monde, pleins de mystères et de réalisme. La vie de Myriam se distille au fil des pages, les mystères se lèvent et on découvre peu à peu son visage, sa vie, ses failles et ses peurs.
Sans être l'un des romans qui m'aura le plus marqué, mais peut-être aussi parce qu'en l'ouvrant j'attendais autre chose, Mangez-moi est comme un conte de fée, une histoire de la vie sur la vie, sur le plaisir des petits bonheurs quotidiens, sur l'importance de savoir aller de l'avant, de ne pas trop regarder dans le rétroviseur de la vie, juste ce qu'il faut pour ne pas oublier le passé sans qu'il ne soit trop encombrant !

Premier paragraphe

 

"Suis-je une menteuse ? Oui, car au banquier, j'ai dit que j'avais fait l'école hôtelière et un stage de dix-huit mois dans les cuisines du Ritz. Je lui ait montré les diplômes et les contrats que j'avais fabriqué la veille. J'ai aussi brandi un BTS de gestion, un très joli faux. J'aime vivre dangereusement. C'est ce qui m'a perdue, autrefois, c'est ce qui me fait gagner à présent. Le banquier n'y a vu que du feu. Il a accordé l'emprunt. Je l'ai remercié sans trembler. La visite médicale ? Pas de problème. Mon sang, mon précieux sang est propre, tout propre, comme si je n'avais rien vécu."

Le site internet d'Agnès Desarthe

A lire aussi : Les avis de Bernard, de Lily, ou encore de Clarabel, de Flo et de Charlie Bobine ! Quelques uns parmi les multiples avis sur ce livre présents sur le net !

Texte © Miss Alfie 2008, sauf extrait de texte.
Edition lue : Mangez-moi, Agnès Desarthe, éditions Points, 2007, 273 pages.